Des milliers de mineures exploitées comme domestiques au Maroc

16/11/12 à 10:33 - Mise à jour à 10:33

Source: Le Vif

(Belga) Des dizaines de milliers d'adolescentes ou d'enfants sont exploitées comme domestiques dans les grandes villes du Maroc, et font l'objet de maltraitance, malgré l'interdiction du travail des mineurs, selon des ONG dont Human Rights Watch.

Dans un rapport publié jeudi, HRW, organisation basée aux Etats-Unis, s'alarme de la situation de ces enfants connues sous le nom de "petites bonnes", "âgées de huit ans à peine", qui "endurent des sévices physiques et travaillent comme domestiques de longues heures par jour pour des salaires extrêmement bas". "La majorité des filles interrogées ont indiqué avoir été maltraitées à la fois physiquement et verbalement par leurs employeurs (...). Certaines filles ont déclaré que leurs employeurs les avaient frappées avec leurs mains, des ceintures, bâtons, chaussures ou encore des tuyaux en plastique", a déclaré à la presse Jo Becker, directrice au sein de la division Droits des enfants à HRW, lors de la présentation du rapport. "Nous appelons le gouvernement marocain à mettre fin à ce problème en favorisant notamment la scolarisation des jeunes filles", a-t-elle insisté. D'après des sources associatives, le nombre de jeunes filles domestiques est de 60.000 à 80.000 au Maroc. Une étude réalisée en 2010 par un collectif d'associations marocaines avait révélé que 49% des filles domestiques "avaient abandonné l'école pour travailler et 30% n'étaient jamais allées à l'école". Le droit marocain interdit l'emploi des enfants de moins de 15 ans. Mais, dans la pratique, la loi doit être améliorée et davantage respectée, selon HRW. (PVO)

Nos partenaires