Déraillement d'un train en Espagne - La sécurité des voies ferrées vérifiée après l'accident

30/07/13 à 15:18 - Mise à jour à 15:18

Source: Le Vif

(Belga) La sécurité sur les voies ferrées espagnoles est en cours de vérification après l'accident du 24 juillet à Saint-Jacques de Compostelle, qui a causé 79 morts, a indiqué mardi une porte-parole d'Adif, le gestionnaire public du réseau.

"Après l'accident, le protocole que l'on suit habituellement est de vérifier que tout fonctionne correctement", a expliqué cette porte-parole, alors que, parallèlement, la ministre des Transports et les présidents d'Adif et de la compagnie ferroviaire Renfe ont demandé à s'adresser aux députés pour évoquer l'accident. "C'est une mesure de précaution après ce qui s'est passé, le protocole est de passer en revue tous les systèmes pour confirmer que tout fonctionne correctement", a-t-elle ajouté, précisant que "toutes les lignes" espagnoles sont concernées par cette mesure portant sur "tous les systèmes de sécurité installés sur l'infrastructure". La compagnie Renfe n'a pas souhaité s'exprimer sur ce point, alors que selon El Pais l'entreprise vérifie elle aussi ses protocoles de sécurité depuis le tragique accident. Alors que le train a déraillé à 4 km environ de l'arrivée en gare de Saint-Jacques, Adif a rappelé mardi que la ligne, à grande vitesse jusque-là, redevenait une voie conventionnelle à l'approche de la ville. "C'est un petit tronçon d'accès à la ville de Saint-Jacques de Compostelle, un tronçon d'intégration urbaine qui n'est plus de la grande vitesse", a expliqué la porte-parole. "L'accident s'est produit sur ce tronçon d'intégration urbaine où la vitesse est fortement réduite car le train s'approche de la ville", une procédure "normale" et commune à la plupart des lignes de grande vitesse du pays. La thèse privilégiée pour expliquer l'accident est un excès de vitesse du conducteur, qui aurait reconnu circuler à 190 kilomètres heure sur ce tronçon limité à 80. Il a été mis en examen pour "homicide par imprudence". (Belga)

Nos partenaires