Déclaration de politique générale à la CoCof - La majorité ne minimise pas l'ampleur de la tâche institutionnelle et budgétaire

23/07/14 à 17:02 - Mise à jour à 17:02

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement francophone bruxellois en charge des matières de la Commission Communautaire française s'est engagé à maintenir le budget en équilibre structurel. Les politiques en cours et les nouvelles seront évaluées en permanence pour veiller à leur cohérence avec celles menées par les autres niveaux de pouvoir, a affirmé mercredi après-midi la nouvelle ministre-présidente de la CoCof, Fadila Laanan (PS).

Déclaration de politique générale à la CoCof - La majorité ne minimise pas l'ampleur de la tâche institutionnelle et budgétaire

Celle-ci répondait aux différents intervenants dans le débat sur la déclaration de politique générale de la nouvelle équipe PS-FDF-cdH aux commandes de l'institution francophone de la capitale. La mise en oeuvre de la réforme de l'Etat engendrera le transfert de plusieurs associations de la CoCof vers la Commission Communautaire Commune. Elle sera au centre des préoccupations d'un groupe de travail qui se réunira dès la rentrée, a précisé Mme Laanan. Si l'on en croit Catherine Moureaux, cheffe du groupe socialiste, la réforme de l'Etat pourrait à elle seule concentrer tout le travail de la législature, tant "la mise en oeuvre d'une réforme est au moins aussi décisive que l'accord la déterminant". Celle-ci s'est par ailleurs félicitée du choix de décloisonner les institutions bruxelloises pour permettre le meilleur atterrissage possible de l'exercice des nouvelles compétences dans un contexte de financement défavorable, certainement pour une CoCof, qui n'a pas de recettes propres. Michel Colson (FDF) a soutenu le collège dans sa volonté d'évaluer en permanence les politiques publiques mises en oeuvre et de mettre en place une commission d'évaluation des législations au sein du parlement francophone bruxellois. André du Bus (cdH) a quant à lui plaidé pour l'établissement d'un calendrier prévisionnel précis pour ces transferts et de s'y tenir. Il a estimé que les contours de leur mise en oeuvre par la CoCof restait encore à définir, car cela empêche pour le moment de développer une vision stratégique pour l'institution francophone. (Belga)

Nos partenaires