Conseil communal de Namur - "Aucune volonté de passage en force dans le déplacement du marché"

17/12/12 à 23:34 - Mise à jour à 23:34

Source: Le Vif

(Belga) Maxime Prévot, bourgmestre cdH de Namur, a affirmé lundi soir, lors du conseil communal, que le collège n'avait eu "aucune volonté de passage en force brutal" dans le cadre du déplacement du marché hebdomadaire au dimanche. La décision du collège dans ce dossier a été suspendue jeudi dernier suite à une manifestation des marchands ambulants.

"J'ose croire qu'un homme politique se grandit en admettant qu'il a peut-être fait fausse route. Nous allons maintenant dépassionner le débat et nous donner le temps de l'analyse. Nous irons probablement vers l'abandon de l'hypothèse du déplacement du marché au dimanche. Mais je constate le volontarisme du collège d'animer la ville le dimanche", a indiqué Maxime Prévot, répondant à l'interpellation d'un conseiller communal PS. Le bourgmestre a également souligné que l'annonce de la mesure, faite lors de la déclaration de politique communale le 3 décembre dernier, "a pu paraître choquante ou maladroite". Indiquant l'absence de concertation des maraîchers par le collège échevinal, la cheffe d'opposition et ministre wallonne de l'Action sociale, Eliane Tillieux, s'est interrogée sur la nature "autoritaire" de la majorité. Jeudi dernier, le collège namurois a décidé de mandater un bureau extérieur pour étudier les avantages et inconvénients d'un éventuel changement de jour du marché, avait expliqué Maxime Prévot. Sur base des résultats obtenus, le collège prendra ensuite sa décision. (BRUNO FAHY)

Nos partenaires