Chine - Le gouvernement reconnaît l'existence de "villages du cancer"

22/02/13 à 11:34 - Mise à jour à 11:34

Source: Le Vif

(Belga) Le ministère chinois de l'Environnement a reconnu l'existence de "villages du cancer", plusieurs années après que des informations ont fait état d'un nombre de cas plus élevé que la moyenne dans certaines régions particulièrement polluées du pays.

"Des matières chimiques toxiques et nocives ont provoqué de nombreuses situations d'urgence pour l'eau et l'atmosphère... et certains endroits comptent même des 'villages du cancer'", admet le ministère dans un rapport publié cette semaine et annexé au plan quinquennal 2011-2015. L'expression "villages du cancer" n'avait pas été jusque là utilisée par les autorités, souvent confrontées au mécontentement des habitants devant la dégradation de leur cadre de vie par des déchets industriels, la présence de substances toxiques dans l'eau ou un air très chargé en particules fines. La pollution a fortement augmenté en Chine avec la très rapide industrialisation du pays durant les trois dernières décennies. Un grand nombre de métropoles chinoises comptent parmi les plus polluées de la planète mais les nuisances ne se limitent pas aux villes. Le gouvernement reconnaît que "des produits chimiques toxiques et nocifs", en général interdits dans les pays développés, sont utilisés en Chine et "mettent potentiellement en danger la santé humaine et l'environnement sur le long terme". Parmi les composants dangereux, le nonylphénol, un composé organique synthétique interdit dans l'industrie textile européenne, est beaucoup utilisé dans ce secteur en Chine, où il entre aussi dans la production de détergents, rapporte notamment le quotidien Global Times. (MUA)

Nos partenaires