Cassation: Léon Lewalle devra repasser en chambre des mises en accusation

17/10/12 à 17:09 - Mise à jour à 17:09

Source: Le Vif

(Belga) La décision de la chambre des mises en accusation de Liège concernant l'ancien patron de la SMAP (devenue Ethias), Léon Lewalle, a été cassée, mercredi, par la cour de cassation. Léon Lewalle devra donc repasser devant la chambre des mises en accusation de Liège autrement composée, laquelle décidera à nouveau du renvoi ou non de l'intéressé devant le tribunal correctionnel.

Léon Lewalle avait été renvoyé en correctionnelle en juin dernier, par la chambre du conseil puis par la chambre des mises en accusation de Liège, pour faux et escroquerie. Cette dernière décision a été cassée mercredi à Bruxelles. L'homme, âgé de 78 ans, avait été inculpé pour avoir escroqué une société française de vente d'ordinateurs alors qu'il était encore à la tête de la SMAP. Plusieurs petites commandes de DVD, de PC et de photocopieuses avaient été passées et payées afin de mettre le vendeur en confiance. Une grosse commande avait plus tard été passée mais la facture n'avait jamais été honorée. Dans cette affaire, Erik Neven, délinquant notoire, est également inculpé avec Léon Lewalle. Ce dernier est encore inculpé dans un second dossier. On lui reproche d'avoir blanchi 2,5 millions d'euros via une société immobilière luxembourgeoise et une société de location de voitures, avec la complicité de son épouse et de sa fille. Léon Lewalle avait déjà été condamné, en 2006, à 4 ans de prison avec sursis pour détournement de fonds au préjudice de la SMAP. (PVO)

Nos partenaires