Cassation: l'affaire Van Cauwenberghe sera bien jugée à Charleroi

07/05/14 à 17:54 - Mise à jour à 17:54

Source: Le Vif

(Belga) La cour de cassation a rejeté, mercredi, la demande de la défense de Jean-Claude Van Cauwenberghe de transférer le dossier "des repas trafiqués" à la justice liégeoise, plutôt que de le laisser entre les mains de la justice carolo. Dans cette affaire, l'ancien bourgmestre socialiste de Charleroi est soupçonné de corruption.

Cassation: l'affaire Van Cauwenberghe sera bien jugée à Charleroi

La défense de Jean-Claude Van Cauwenberghe s'était pourvue en cassation suite à la décision de la chambre des mises en accusation de Mons de "garder" ce dossier de corruption à Charleroi. Selon l'avocat de la défense, cette affaire doit être examinée dans un autre arrondissement judiciaire, par exemple à Liège, où avaient été traitées d'autres affaires de corruption impliquant des dirigeants politiques carolorégiens. La cour de cassation a rejeté mercredi le pourvoi introduit par la défense. Jean-Claude Van Cauwenberghe est soupçonné de corruption passive par trafic d'influence et d'escroqueries, alors qu'il était conseiller communal à la Ville de Charleroi et ministre-président de la région wallonne. En 2003, la société Sodexo avait obtenu un marché public pour 750 repas journaliers livrés à des écoles communales à Charleroi. Or, seulement 500 de ces repas étaient effectivement vendus. La société s'était alors plainte auprès de Jean-Claude Van Cauwenberghe d'un manque à gagner de 156.000 euros. Ce dernier était alors intervenu auprès de responsables financiers communaux pour gonfler les factures de Sodexo, selon l'enquête. Un ancien échevin et deux fonctionnaires sont également poursuivis. (Belga)

Nos partenaires