Cambodge: le chef de l'opposition gracié est rentré d'exil

19/07/13 à 06:33 - Mise à jour à 06:33

Source: Le Vif

(Belga) Le chef de l'opposition cambodgienne Sam Rainsy, gracié par le roi, est rentré d'exil vendredi pour aider son parti à tenter de battre le Premier ministre Hun Sen aux élections du 28 juillet, a indiqué son parti.

Cambodge: le chef de l'opposition gracié est rentré d'exil

Des milliers de ses partisans s'étaient rassemblés vendredi matin pour accueillir leur héros, criant "changement, changement" ou "longue vie à la démocratie". Le chef du CNRP, 64 ans, qui a également la nationalité française, avait fui le Cambodge en 2009 et vivait en France pour échapper à trois condamnations à un total de onze années de prison, que ses partisans jugaient politiques. Mais l'ancien banquier a été gracié par le roi Norodom Sihamoni vendredi dernier à la demande de Hun Sen, permettant son retour pour la dernière semaine de campagne avant les législatives dont le Premier ministre était jusqu'alors une nouvelle fois donné grand gagnant, après 28 ans au pouvoir. La présence du principal opposant à l'homme fort du Cambodge pourrait en effet galvaniser ses troupes et certains analystes estiment que cela pourrait donner un coup de pouce à l'opposition dans cette campagne. Il a en effet été retiré des listes électorales et ne peut de ce fait être candidat pour les élections du 28 juillet, à moins que le parlement n'amende la loi. Le gouvernement de Hun Sen est régulièrement accusé de réprimer les droits politiques de la population et de réduire les militants au silence. Le Premier ministre avait remporté très largement les deux dernières élections, sur fond d'accusations de fraude et d'irrégularités. (Belga)

Nos partenaires