Boston: la CIA avait demandé que l'aîné Tsarnaev soit mis sous surveillance

25/04/13 à 01:43 - Mise à jour à 01:43

Source: Le Vif

(Belga) La CIA avait reçu des "informations d'un gouvernement étranger" sur Tamerlan Tsarnaev, auteur présumé de l'attentat de Boston, et demandé à l'automne 2011 qu'il soit placé sur la liste des personnes à surveiller, a affirmé mercredi un responsable américain du renseignement.

Boston: la CIA avait demandé que l'aîné Tsarnaev soit mis sous surveillance

"La CIA a partagé toutes les informations fournies par le gouvernement étranger" avec les autres agences fédérales, a précisé à l'AFP ce responsable, alors que les Etats-Unis s'interrogent sur d'éventuels manquements des services antiterroristes dans le repérage des deux frères Tsarnaev. Ces renseignements provenaient du Service de sécurité fédéral russe (FSB) et comprenaient plusieurs informations non précisées sur Tamerlan Tsarnaev, l'aîné des frères Tsarnaev, tué dans la nuit de jeudi à vendredi lors d'une fusillade avec la police. Il était notamment indiqué deux dates de naissance possibles et son nom en alphabet cyrillique. La CIA les a reçus le 28 septembre 2011. Selon le responsable du renseignement, ces renseignements "étaient pratiquement identiques à ce que le FBI avait reçu en mars 2011" dans une demande d'entraide émanant de Russie. "La CIA a demandé qu'il soit intégré au système de surveillance" des personnes susceptibles de commettre des actions terroristes, précisant que "Tamerlan pourrait être une personne d'intérêt". Le nom de Tamerlan Tsarnaev a été inscrit sur la base de données du Centre national antiterroriste (NCT), nommée "Terrorist Identities Datamart Environment" (TIDE), selon un responsable américain, confirmant une information du Washington Post. La liste TIDE contient un demi-million de noms. Cette liste de personnes à surveiller permet notamment de les repérer lorsqu'elles prennent l'avion pour l'étranger. Ce qui fut fait lors du départ de Tamerlan en Russie début 2012, a reconnu mardi à la secrétaire sécurité intérieure, Janet Napolitano. Mais cinq mois et 13 jours plus tard, "à son retour, toutes les enquêtes à son sujet avaient été closes", a-t-elle plaidé, et le retour de Tamerlan était passé inaperçu. Lundi, le sénateur républicain Lindsey Graham avait déclaré à des journalistes, sur la base d'une conversation avec un haut responsable du FBI, qu'une erreur d'orthographe avait empêché de détecter le voyage de Tamerlan Tsarnaev en Russie. Selon le responsable américain du renseignement, "il n'y a eu aucune erreur dans les informations rentrées dans la base de données". (Belga)

Nos partenaires