Bosnie: 1.500 manifestants dénoncent la "fainéantise" du pouvoir

01/07/13 à 18:36 - Mise à jour à 18:36

Source: Le Vif

(Belga) Quelque 1.500 personnes, selon la police, ont dénoncé lundi devant le Parlement bosnien la "fainéantise" des élus lors d'un rassemblement marquant la reprise des manifestations entamées début juin et baptisées "la révolution des bébés".

"Les gens ont rejoint ce rassemblement pour dire leur mécontentement général à cause de la fainéantise des autorités", a expliqué un des participants. "Les avares! Je ne peux pas m'acheter un goûter à l'école. Vous avez tout dévoré! ", pouvait-on lire sur une feuille portée par une petite fille venue protester en compagnie de ses parents. De nombreux manifestants portaient un brassard frappé du message: "Licenciement! ". Plusieurs dizaines d'entre eux portaient des pancartes à l'effigie des hommes et femmes politiques les plus connus de la scène politique locale, toutes communautés confondues (serbe, croate et musulmane), certains représentés en tant que vampires. "Regardez! C'est la fiche de ma pension de retraite. Un député gagne en un mois plus d'argent que ce que je reçois durant une année entière", peste un retraitée en montrant le montant: 413 marks bosniens (211 euros). Outre les jeunes, de nombreux retraités et des chômeurs ont aussi rejoint le rassemblement. La Bosnie, qui est un des pays les plus pauvres d'Europe, compte plus de 40% de chômeurs parmi ses 3,8 millions d'habitants. Les rassemblements devant le Parlement bosnien ont commencé début juin pour protester contre l'incapacité des élus serbes, croates et musulmans d'adopter une loi sur le numéro personnel d'identification, privant ainsi des milliers d'enfants nés depuis février de l'assurance-maladie et de passeport. Depuis, les élus serbes refusent de venir à l'Assemblée, arguant craindre pour leur sécurité. Ils disent aussi refuser d'adopter des lois "sous la pression des manifestants". Le Parlement central bosnien ne peut pas fonctionner sans la présence des élus de chacune des trois principales communautés. (Belga)

Nos partenaires