WWF: campagne de sensibilisation pour la sauvegarde des tigres

21/04/15 à 06:53 - Mise à jour à 06:53

Source: Belga

Le WWF lance mardi une campagne pour sauver les tigres sauvages en voie de disparition. Seuls 3.200 d'entre eux vivent encore à l'état sauvage, soit 95% de moins qu'il y a cent ans.

WWF: campagne de sensibilisation pour la sauvegarde des tigres

© REUTERS

La campagne de l'ONG entend remédier à cette situation en lançant un appel aux familles dont le nom est également en voie de disparition en Belgique. Sur le site internet www.sauvezletigre.be, chacun peut adopter symboliquement un tigre en lui donnant son nom et ainsi agrandir sa famille. "Via le site, chacun peut voir si son nom de famille est en voie d'extinction. C'est une manière ludique d'établir une relation de proximité avec les tigres. Bien entendu, nous invitons également les familles qui ne sont pas du tout menacées d'extinction à aider à la sauvegarde de ce magnifique animal", précise la porte-parole du WWF dans un communiqué.

Il ne reste actuellement plus que 156 Simenon en Belgique, une cinquantaine de Brel et 49 Magritte, spécifie l'ONG. Comparativement, il y a plus de tigres en captivité aux Etats-Unis (environ 5.000) que de tigres sauvages dans la nature. Parmi les neuf sous-espèces, trois se sont déjà éteintes au cours de ces dernières décennies: le tigre de la Caspienne, le tigre de Java et le tigre de Bali. En cause: le tigre a perdu une grande partie de son territoire au profit de l'agriculture, l'exploitation forestière et l'installation d'infrastructures et il ne reste aujourd'hui plus que 7% de son habitat d'origine. Le braconnage menace également l'espèce.

Le WWF a pour objectif de doubler la population de tigres d'ici 2022, prochaine année de l'animal sur le calendrier chinois, en agissant dans sept réserves naturelles réparties sur treize pays, principalement d'Asie.

L'argent récolté par le biais de cette campagne permettra au WWF de financer ses actions sur le terrain: se rapprocher de son objectif "zéro braconnage", briser les réseaux de contrebande, programmer le rétablissement des populations et être actif au niveau politique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires