Van dermeersch (Vlaams Belang) : "la Flandre crache sur votre gouvernement belge"

12/12/11 à 21:55 - Mise à jour à 21:55

Source: Le Vif

La sénatrice Anke Van dermeersch (Vlaams Belang) a dérapé ce lundi dans une intervention prononcée dans le cadre du débat sur la déclaration gouvernementale au cours de laquelle elle a notamment mis en balance l'absence de volonté des personnes d'origine étrangères de s'intégrer en apprenant le néerlandais et la légitimité du premier ministre Elio Di Rupo, Wallon d'origine italienne, à revêtir les habits de premier ministre.

Van dermeersch (Vlaams Belang) : "la Flandre crache sur votre gouvernement belge"

© BELGA

"Si même un quasi-unilingue Wallon d'origine étrangère peut s'emparer de la fonction de premier ministre, pourquoi apprendraient-ils le néerlandais? ", a-t-elle critiqué, dénonçant l'absence de mesures fédérales contraignant les personnes étrangères vivant en Flandre à apprendre le néerlandais.

La sénatrice d'extrême droite a également fustigé l'arrivée d'Elio Di Rupo à la tête du gouvernement, lui qui a été pendant longtemps le président d'un parti, le PS, qui, a-t-elle souligné, "représente tout ce que la Flandre ne veut pas: les magouilles financières, la politique clientéliste, l'assistanat sur le compte des autres".

Evoquant le Rwanda, pays où un conflit communautaire a mené il n'y a pas si longtemps à un génocide, Anke Van dermeersch a également dénoncé la mise en place d'un gouvernement fédéral minoritaire en Flandre "exactement comme ces pays africains où une minorité Tutsie gouverne une majorité Hutue".

"Votre gouvernement belge, la Flandre ne le soutient pas, elle lui crache dessus", a-t-elle insisté.

Ces propos ont été dénoncés par la sénatrice Zakia Khattabi (Ecolo) et le chef de groupe PS Philippe Mahoux. La présidente de la Haute assemblée, Sabine de Béthune (CD&V) a indiqué qu'ils étaient "intolérables".

Levif.be, avec Belga

Nos partenaires