Une personne privée de sa liberté dans le cadre des perquisitions de Verviers

26/11/15 à 19:44 - Mise à jour à 19:44

Source: Belga

Une personne au moins a été privée de liberté à la suite des perquisitions menées jeudi après-midi à Verviers, à indiqué l'avocate bruxelloise Aurélie Jonkers, contrairement à ce qui avait été annoncé par le parquet fédéral.

Une personne privée de sa liberté dans le cadre des perquisitions de Verviers

Dans les rues de Verviers ce jeudi. © BELGA/Nicolas Lambert

Aurélie Jonkers a confirmé jeudi soir qu'elle était le conseil d'une personne qui a été arrêtée à la suite de ces perquisitions. "Mon client va être entendu ce soir dans les locaux de la police fédérale", a-t-elle affirmé. Eric Van der Sypt, porte-parole du parquet fédéral, a déclaré "qu'il était en effet possible" qu'une personne ait été privée de sa liberté.

"Il peut s'agir d'une arrestation administrative ou d'une personne qui va être entendue comme témoin", a commenté Eric Van der Sypt, procureur fédéral, "mais c'est en effet possible qu'une arrestation ait eu lieu", a-t-il dit.

Selon l'avocate Aurélie Jonkers, du barreau de Bruxelles, une personne au moins a été arrêtée à la suite des perquisitions de Verviers jeudi après-midi, puisqu'elle a été mandatée pour défendre les intérêts de cette personne et l'assister lors de son audition par la police fédérale.

Le parquet fédéral avait confirmé, un peu plus tôt dans la soirée de jeudi, que deux perquisitions avaient été menées à Verviers jeudi après-midi dans le cadre du dossier concernant les attentats de Paris, précisant que personne n'avait cependant été privé de liberté.

Ces perquisitions ont été effectuées à la demande du parquet fédéral, rue des Chapeliers à Ensival, sur le territoire de la commune de Verviers.

En savoir plus sur:

Nos partenaires