Une dizaine d'agents se déclarent victimes d'islamophobie au sein de la police

04/03/15 à 19:36 - Mise à jour à 19:36

Source: Belga

L'organisation de lutte contre l'islamophobie "Muslims'Rights Belgium" a envoyé mercredi après-midi un rapport au Vice-Premier ministre et ministre de la Sécurité et de l'Intérieur Jan Jambon concernant des faits islamophobes internes à la police intégrée belge.

Une dizaine d'agents se déclarent victimes d'islamophobie au sein de la police

Le commissariat de Molenbeek-Saint-Jean à Bruxelles © Belga

Le rapport fait état d'une dizaine de plaintes de policiers, majoritairement en poste dans la Région de Bruxelles-Capitale. Les plaintes concernent des polices locales comme la police fédérale. Le rapport mentionne également deux plaintes à Liège et une à Charleroi.

L'administrateur de "Muslims'Rights Belgium" Fouad Benyekhlef explique que ces plaintes sont toutes récentes. "Le fait qu'un policier (d'origine marocaine) ait fini par se faire braquer par un de ses collègues a décidé les autres policiers à parler". Le fait remonte au dimanche 11 janvier, lors d'une marche à Bruxelles en solidarité avec les victimes des attaques commises en France.

Fouad Benyekhlef relève également qu'un des policiers de confession musulmane a dû patrouiller seul malgré les consignes de sécurité établies à la suite des menaces d'attentats en France et en Belgique, car aucun collègue n'acceptait de travailler à ses côtés.

Afin de lutter contre la propagation de l'islamophobie parmi le personnel de la police intégrée, "Muslims Rights Belgium" recommande entre autres de mettre en place des formations spécifiques et de créer une association de policiers de culture musulmane sur l'exemple de la "Rainbow Cops Belgium", fondée par des policiers de la communauté LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres). L'organisme indépendant pourrait ainsi se charger du suivi des plaintes déposées par des policiers discriminés.

En savoir plus sur:

Nos partenaires