Un journaliste intente une action en justice contre la ministre Marghem

24/06/15 à 14:40 - Mise à jour à 14:39

Source: Belga

L'association flamande des journalistes (VVJ) et son pendant francophone, l'Association des Journalistes Professionnels (AJP), soutiennent l'action en justice intentée par un journaliste contre la ministre de l'Energie et de l'Environnement Marie-Christine Marghem (MR), ont-elles, chacune, fait savoir mercredi.

Un journaliste intente une action en justice contre la ministre Marghem

Marie-Christine Marghem © Belga

L'action fait suite au refus persistant de la ministre de donner accès à l'accord entre Electrabel et le gouvernement à propos de Tihange 1.

Le journaliste avait demandé en décembre à la ministre à recevoir une copie des accords passés par le gouvernement précédent avec l'exploitant des centrales nucléaires Electrabel à propos de la prolongation du réacteur de Tihange 1.

L'information, à laquelle même les parlementaires ont un accès restreint, est potentiellement intéressante pour la discussion en cours sur la prolongation des réacteurs de Doel 1 et 2 et sur l'énergie nucléaire en général. La ministre Marghem a qualifié le document de confidentiel, mais a refusé de motiver concrètement cette affirmation.

Le journaliste a alors saisi la commission fédérale d'accès aux documents administratifs, qui peut ordonner ou exécuter la publication du document. Cette procédure n'a jusqu'à présent rien donné car la commission - qui doit évaluer si la ministre est allée trop loin ou non - n'a toujours pas obtenu l'accès au document.

Le journaliste a donc décidé d'introduire un recours en référé au tribunal de Bruxelles. "En référé car nous estimons qu'il y a urgence", explique Pol Deltour, de la VVJ. "Nous soutenons pleinement le journaliste en question. C'est un déni flagrant de la loi sur la publicité de l'administration."

"Dans une deuxième phase, l'affaire ira au Conseil d'Etat car nous voulons un arrêt de principe sur la publicité des documents. En outre, nous allons voir si, en tant qu'association professionnelle, nous pouvons être partie à la cause."

Nos partenaires