Un antisémite notoire à Bruxelles ?

29/10/14 à 09:04 - Mise à jour à 12:17

Source: Le Vif/l'express

A chaque nouvelle Foire musulmane de Bruxelles (Tour&Taxis, du 7 au 10 novembre), sa polémique. Cette fois-ci, la Ligue belge contre l'antisémitisme a dénoncé la présence, parmi les orateurs attendus, du prédicateur Tareq al-Suwaidan, leader des Frères musulmans koweitiens,

Un antisémite notoire à Bruxelles ?

Le prédicateur Tareq al-Suwaidan, leader des Frères musulmans koweitiens. © lbca.be

La Foire musulmane de Bruxelles en est à sa troisième édition sur le site de Tour&taxis, du 7 au 10 novembre prochain. L'événement est avant tout commercial, mais il comprend un volet "débats" et "conférences" qui trahit généralement l'orientation Frères musulmans de ses organisateurs : la Fédération des Musulmans de Belgique et la société française Gedis, à la base d'un événement similaire en France, les "Rencontres du Bourget".

L'affiche des conférenciers réserve souvent des surprises. Cette année, outre les inévitables Tariq Ramadan, petit-fils du fondateur des Frères, et Mustafa Kastit, prédicateur salafiste attaché à la mosquée du Cinquantenaire, la Foire devrait accueillir Tareq al-Suwaidan, leader koweitien des Frères musulmans. D'après le dossier établi par la Ligue belge contre l'antisémitisme (LBCA), que Le Vif/L'Express a pu lire, ce dernier est un antisémite notoire qui, dans ses harangues diffusées sur YouTube, appelle à la destruction d'Israël et à l'extermination des "fils de Sion", où qu'ils se trouvent. Encore tout récemment, en juillet 2014, le prédicateur koweitien invitait toutes les mères musulmanes à élever leurs enfants dans la haine des juifs en vue de les "rayer de la surface de la terre". Il appelait tous les musulmans à participer à cette bataille, "de l'Indonésie aux minorités musulmanes des Etats-Unis."

Pour la Ligue belge contre l'antisémitisme, "il serait inconcevable qu'un promoteur affirmé de la haine antisémite, du djihad sans frontières et du génocide des "fils de Sion" puisse venir s'exprimer à Bruxelles, a fortiori dans le contexte actuel particulièrement sensible et quelques mois après l'attentat au Musée Juif de Belgique. Par conséquent, la LBCA demande aux autorités politiques du pays d'interdire l'accès au territoire belge à Tareq al-Suwaidan."

La LBCA a transmis un dossier à charge aux ministres des Affaires étrangères, Didier Reynders (MR), et de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA). La décision d'interdire ou non le conférencier islamiste revient au ministre de l'Intérieur qui doit ensuite prier le ministre des Affaires étrangères de la communiquer aux autorités compétentes au Koweit. Le bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur (PS), est également attentif au trouble à l'ordre public que pourrait constituer la tenue d'une conférence de ce style. L'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (Ocam) est saisi du dossier et devrait rendre très prochainement son avis.

Nos partenaires