Traité budgétaire européen : FGTB et CSC mettent la pression sur les élus

06/11/12 à 16:24 - Mise à jour à 16:24

Source: Le Vif

Dans un courrier, Thierry Bodson (FGTB) et Marc Becker (CSC) appellent les parlementaires à rejeter le traité budgétaire européen, qui doit être ratifié par la Belgique dans les prochains jours.

Traité budgétaire européen : FGTB et CSC mettent la pression sur les élus

© Image Globe

En léthargie ces dernières semaines, pour cause d'élections communales puis de vacances de Toussaint, le débat parlementaire pourrait brusquement se raviver dans les prochains jours. Les élus des différentes assemblées du pays doivent en effet se prononcer sur Traité européen sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG), mieux connu sous le nom de "Traité européen".

Une opération de pure routine ? Sans doute. Mais des voix discordantes ne sont pas exclues. Catherine Moureaux, députée bruxelloise PS, a récemment exprimé tout le mal qu'elle pensait du traité. "Un texte imbuvable", selon elle. D'autres parlementaires socialistes et écologistes pourraient également renâcler au moment du vote.

Les organisations syndicales entendent mettre une pression maximale sur les élus. Thierry Bodson, secrétaire général de la FGTB wallonne, et Marc Becker, secrétaire national de la CSC, ont envoyé ce matin un courrier à l'ensemble des parlementaires francophones, pour les enjoindre de voter "non". "Nous vous demandons de ne pas donner votre assentiment et donc de vous opposer à ce pacte budgétaire. Nous rappelons que ce texte entérine une forme de hold-up démocratique", écrivent les deux leaders syndicaux.

François Brabant

Nos partenaires