Tout ce qui change ce 1er septembre

01/09/16 à 07:54 - Mise à jour à 07:54

Source: Belga

Ce jeudi, c'est la rentrée scolaire pour bon nombre de bambins du Royaume, mais pas seulement. Transports en commun, frais bancaires, aide juridique. Voici tout ce qui change ce 1er septembre.

Tout ce qui change ce 1er septembre

© Belga

Le TEC Brabant wallon étoffe son offre

A partir du 1er septembre, la fréquence des bus TEC Conforto et Conforto bis - qui relient Louvain-la-Neuve à Bruxelles - sera augmentée de neuf trajets quotidiens. La ligne 76 qui dessert les Portes de l'Europe à Nivelles s'allongera d'une boucle comportant trois nouveaux arrêts dans le quartier de la Campagne du Petit Baulers, en plein développement. La rentrée sera aussi marquée par le lancement du premier Proxibus intercommunal à Mont-Saint-Guibert, Chastre et Ottignies-Louvain-la-Neuve.

Le Conforto Bis, qui transporte en moyenne 707 personnes par jour de Louvain-la-Neuve et Wavre vers Crainhem et Woluwe, est étoffé de huit parcours supplémentaires par jour en période scolaire.

Le Conforto qui relie Louvain-la-Neuve et Wavre à Ixelles, lui, aura un parcours supplémentaire en début de matinée durant les congés scolaires. Ces deux modifications entrainent un coût supplémentaire chiffré à 182.000 euros annuels pour le TEC BW.

L'introduction d'un nouveau parcours à Nivelles, qui répond à la demande des autorités locales et de la population du nouveau quartier concerné, est chiffrée à 6.515 euros annuels.

La Stib aussi

La Stib renforce son offre de transport sur 11 lignes de tram et 5 lignes de bus dès le mois de septembre.

Au niveau des trams, la hausse de fréquence de circulation concerne le week-end, la soirée mais aussi le matin où des premiers départs sont ajoutés.

Ainsi, les lignes 7 et 25 qui circulent sur la moyenne ceinture sont renforcées le dimanche avant 10h00. La ligne 62 est renforcée le samedi en journée. Les lignes 51 et 97 bénéficient quant à elles de meilleures fréquences le dimanche ainsi qu'en soirée. Un départ supplémentaire est ajouté, le matin en semaine, sur les lignes 3 et 4. Sur la ligne 19, un premier départ en semaine est ajouté, vers De Wand ainsi que vers Grand-Bigard. Le week-end, l'horaire de début d'exploitation des lignes 39 et 44 est par ailleurs avancé de 30 minutes vers Ban Eik et Tervuren et d'une heure en direction de Montgomery. Les premiers départs des lignes 19 et 82 seront uniformisés le week-end par rapport à la semaine.

Les fréquences des bus seront renforcées le vendredi et le week-end. Les premiers départs seront également avancés.

Plus concrètement, la ligne de bus 86 est renforcée le samedi avant 10h30 et le dimanche avant 12h00. Pour répondre à la forte fréquentation, la ligne de bus 46 est renforcée le vendredi après-midi. Le premier départ de la ligne de bus 63 du cimetière de Bruxelles vers la gare Centrale est avancé de 20 minutes. La ligne de bus 98 aura un premier départ depuis CERIA vers Héros à 6h09 au lieu de 6h30 actuellement. Le bus 36 change d'itinéraire à l'approche de Schuman, pour permettre aux voyageurs de rejoindre plus facilement le métro, et l'arrêt Breydel est supprimé.

BNP Paribas double les frais de dossier pour les refinancements de crédits hypothécaires

BNP Paribas Fortis double dès le 1er septembre le montant de ses frais de dossier pour les refinancements de crédits hypothécaires.

A partir du 1er septembre, les prix vont littéralement doubler pour les clients de BNP Paribas Fortis qui souhaitent refinancer leur crédit, passant ainsi de 350 à 700 euros. Les nouveaux clients paieront quant à eux 500 euros, au lieu du tarif de 350 euros précédemment en vigueur.

La hausse s'explique par les nombreux refinancements motivés par les faibles taux d'intérêt.

La réforme de l'aide juridique entre en vigueur

La réforme de l'aide juridique entre en vigueur le 1er septembre. Le nouveau système élaboré par le ministre de la Justice, Koen Geens, se veut "plus équitable et plus abordable". Une des innovations majeures est la création d'une forme de ticket modérateur, soit une contribution modeste qui sera réclamée aux bénéficiaires.

Cette contribution vise à responsabiliser le bénéficiaire face à son choix d'une procédure en justice. Elle ne dépassera pas 50 euros et devrait tourner autour de 20 ou 30 euros, selon les explications du ministre avant les vacances. Pour apprécier si le justiciable pour invoquer le "pro deo", l'ensemble de ses ressources sera pris en compte. Des personnes sont présumées bénéficiaires mais ces présomptions pourront être renversées, à une exception près: les mineurs.

La nomenclature organisant l'indemnité des avocats sur la base de points a été revue sur le modèle de la nomenclature des soins de santé et sera alignée sur la durée réelle actuelle des prestations. Le contrôle sur les avocats sera renforcé et, le gouvernement souhaitant favoriser la médiation, un nombre supplémentaire de points sera accordé en cas de médiation réussie. Pour éviter des recours inutiles en droit des étrangers, des diminutions de points sont également prévues.

La valeur d'un point ne baissera pas dans le futur, a assuré M. Geens. Elle augmentera même grâce à un financement accru du Fonds d'aide juridique de deuxième ligne. Une proposition de loi de la majorité devait y pourvoir mais en raison d'objections du Conseil d'Etat son vote n'a pu intervenir avant les vacances. Le budget des "pro deo" sera porté de 71 millions à 74 millions d'euros.

Nos partenaires