Test-Achats plaide pour un étiquetage alimentaire clair et réaliste

- Mis à jour le

Source: Le Vif

L'organisation de défense des consommateurs Test-Achats a réclamé mercredi plus d'informations et de clarté sur le pays d'origine, les valeurs nutritives, les allégations de santé, les arômes et les additifs figurant sur les étiquettes. Le consommateur a un droit d'information, selon Test-Achats.

Test-Achats plaide pour un étiquetage alimentaire clair et réaliste

© Thinkstock

Une étude en ligne de Test-Achats menée auprès de 600 consommateurs montre l'importance accordée au pays d'origine du produit, en particulier pour les aliments frais, avant la date de péremption et le prix. Même si de nouvelles règles européennes entreront en vigueur en 2014, Test-Achats estime que ce n'est pas suffisant et demande qu'au moins le pays d'origine soit mentionné.

Concernant l'étiquetage nutritionnel, si une nouvelle réglementation européenne entrera en vigueur fin 2016, avec un étiquetage nutritionnel obligatoire, Test-Achats est d'avis que la période de transition est très longue. L'organisation des consommateurs réclame une information nutritionnelle sur la face avant de l'emballage et une harmonisation dans les appellations, les portions, etc.

Test-Achats a également pointé du doigt les allégations de santé, qui indiquent qu'un produit a un effet bénéfique sur la santé. Même si depuis le 14 décembre 2012 seules les allégations approuvées peuvent être utilisées, on en est parfois loin. Test-Achats demande de dresser des profils nutritionnels, des contrôles suffisants et que les allégations botaniques soient examinées comme les autres et que la preuve scientifique de leurs bienfaits soit apportée.

Enfin, sur les arômes et les additifs, Test-Achats réclame un affichage réaliste des quantités, des dénominations de produits honnêtes, l'abolition d'ingrédients-alibi et une législation claire sur la désignation d'arômes.

Les derniers articles en un clin d'oeil



Nos partenaires