Tariq Ramadan: le prix du silence en Belgique

04/04/18 à 13:00 - Mise à jour à 13:03

Le théologien suisse est mis en examen en France pour viols. Mais c'est depuis Bruxelles que sont parties les premières accusations d'une ex-maîtresse présumée. Le prédicateur musulman les a fait cesser via un accord financier.

Bruxelles, dans les années 2000, était une étape obligée de Tariq Ramadan, petit-fils du fondateur des Frères musulmans, aujourd'hui mis en examen en France pour viols et détenu à la prison de Fleury-Mérogis. "Même s'il est condamné, sa pensée reste intacte", a déclaré le 31 mars dernier Amar Lasfar, président des Musulmans de France, lors de la traditionnelle rencontre de son organisation au Bourget.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires