Tabac: De Block prête à initier le paquet neutre

08/11/16 à 18:08 - Mise à jour à 18:08

Source: Belga

La ministre de la Santé, Maggie De Block, s'est dit prête à franchir les étapes nécessaires à l'instauration d'un paquet de cigarettes neutre sous cette législature, a-t-elle indiqué en commission de la Chambre. Elle veut toutefois attendre de voir l'effet des législations adoptées dans d'autres pays et l'issue de procédures judiciaires en cours.

Tabac: De Block prête à initier le paquet neutre

© Belga

Le ton est monté lundi entre le CD&V et l'Open Vld à propos du plan de lutte contre le tabac, le premier accusant la ministre de n'en pas faire assez, notamment sur l'instauration d'un paquet neutre. Quelques jours plus tôt, le même scénario s'était joué sur le plan alcool.

L'ambiance a paru plus sereine en commission mardi lorsque la ministre a présenté son plan anti-tabac même si les libéraux flamands n'ont pas goûté aux critiques. "J'ai parfois eu l'impression d'être dans une commission d'enquête", a confié Dirk Janssens.

L'Australie a introduit la mesure en 2012, accompagnée d'une augmentation importante du prix. Le nombre de fumeurs quotidiens a baissé de 3%. Des lois ont été votées en France, en Grande-Bretagne et en Irlande et doivent entrer sous peu en application.

La ministre souhaite consulter les acteurs concernés, examiner l'effet de ces lois et l'issue de procédures intentées contre elles. "S'il apparaît que c'est une bonne affaire, on prendra encore sous cette législature des initiatives nécessaires", a-t-elle indiqué, soulignant qu'une période de transition était nécessaire.

L'opposition a fustigé ce qui lui apparaît comme des atermoiements, en accusant notamment Mme De Block d'user de certains arguments tirés d'études financées par les cigarettiers, comme l'augmentation du commerce illégal. "Vous ne dites plus: je ne veux pas mais on verra plus tard. Vous reculez pour ne pas avancer; ce n'est pas acceptable", a souligné Catherine Fonck (cdH).

Les experts se sont déjà prononcés en faveur du paquet neutre, à entendre l'opposition. "Que l'on arrête de dire ce qu'il faut faire des études et évaluer ce qui se fait dans d'autres pays", a renchéri Muriel Gerkens (Ecolo).

En avril, à l'issue du contrôle budgétaire, la ministre a présenté un plan de lutte visant à réduire la part de fumeurs à 17% visant notamment l'information du consommateur mais aussi la dissuasion via l'augmentation du prix du tabac: en 5 ans, celui-ci aura augmenté de 25%.

Une première proposition de loi visant le paquet neutre a déjà été rejetée parce qu'il n'y avait pas de consensus au sein du gouvernement sur le plan tabac. Entre-temps, celui-ci a été adopté. D'autres sujets ne font toujours pas consensus, en particulier l'interdiction totale de la publicité, encore admise dans les points de vente, a confié Mme De Block.

Certains partis réclament encore d'autres mesures, comme l'augmentation de l'âge requis pour acheter du tabac, actuellement de 16 ans, et l'interdiction de fumer dans une voiture quand des enfants s'y trouvent. Il a été convenu que le parlement s'en saisirait.

Nos partenaires