Sous pression, les infirmiers apprécient malgré tout leur travail

30/11/17 à 14:54 - Mise à jour à 14:54

Source: Belga

Pas moins de 95% des infirmiers apprécient leur métier et souhaitent continuer de travailler dans le secteur, rapporte l'Union générale des infirmières de Belgique (Ugib).

Sous pression, les infirmiers apprécient malgré tout leur travail

" Les infirmières font réellement preuve d'empathie, qui manque tant au médecin. " © AMELIE-BENOIST/GETTY IMAGES

A l'occasion d'un congrès sur l'avenir des soins infirmiers en Belgique qui débute ce jeudi, l'organisation a interrogé 2.822 infirmiers du pays. Si la plupart sont satisfaits de leurs conditions de travail, une grosse majorité rapporte aussi souffrir de stress en raison du manque de personnel et d'une pression au travail élevée.

Pour 83% des infirmiers, la profession connait un sous-effectif et la pression au travail est (trop) élevée. En conséquence, 63% éprouvent du stress et 52% de la douleur, selon le sondage.

Pourtant, 61% des infirmiers se disent satisfaits de leurs conditions de travail et 75% ne voient pas leur avenir de manière négative.

"Le résultat de cette étude n'est à vrai dire pas une surprise. La profession infirmière est extrêmement enrichissante, puisqu'elle permet un contact privilégié avec le patient et sa maladie, sans oublier les aspects médicaux. En outre, l'infirmier peut avoir une réelle valeur ajoutée pour le patient, notamment à travers l'aspect social et psychologique de la profession. Néanmoins, il ressort également clairement de cette étude que la charge de travail reste trop importante", commente Wouter Decat, coordinateur de l'Ugib.

"Selon les infirmiers interrogés, la charge de travail est principalement causée par une réduction des effectifs, une mauvaise répartition des tâches et une communication insuffisante au sein des équipes. Aussi, une grande majorité des répondants s'avèrent être des femmes. Il est étonnant de remarquer à travers cette enquête que ces dernières trouvent la charge de travail moins pesante que leurs collègues masculins", relève en outre Kelly Sabbe, infirmière et chercheuse à UAntwerpen qui a participé à l'élaboration de l'enquête.

Le sondage a été réalisé en juillet 2017 dans les trois Régions du pays. L'Ugib fédère 43 associations professionnelles d'infirmiers et représente quelque 156.000 infirmiers actifs en Belgique.

Nos partenaires