SNCB: "Un ensemble d'anomalies" dans deux filiales dévoilé par un audit externe

28/05/15 à 17:34 - Mise à jour à 19:38

Source: Belga

Un audit externe mené à la demande de la ministre de la Mobilité, Jacqueline Galant, sur trois filiales de la SNCB (Eurogare, Eurostation et Euro Immo Star) a identifié "un ensemble d'anomalies dont la nature et la gravité sont variables" au sein de deux de ces filiales, à savoir Eurostation et Euro Immo Star, a annoncé le CEO de la SNCB, Jo Cornu, au cours d'une conférence de presse organisée à l'issue d'une réunion du conseil d'administration de l'entreprise ferroviaire.

SNCB: "Un ensemble d'anomalies" dans deux filiales dévoilé par un audit externe

Jacqueline Galant et Jo Cornu. © Belga

L'audit réalisé par Ernst & Young visait à analyser le respect des règles de gouvernance et de bonne gestion au sein des trois filiales immobilières.

Parmi les anomalies pointées au sein d'Eurostation et d'Euro Immo Star, figurent l'attribution de contrats sans appel d'offre ni consultation de marché; des situations de "manifeste conflit d'intérêts" entre l'emploi d'un collaborateur d'une de ces filiales et des activités de ce même collaborateur pour d'autres sociétés; des éléments de gestion défaillante et d'usage anormal des moyens de la société; des dépenses de personnes tierces payées par ces filiales; ou encore l'approbation de notes de frais ou de factures par des personnes non habilitées.

"Hormis sur deux projets, aucun problème majeur n'a été constaté dans la gestion des projets au sein d'Eurostation et Euro Immo Star", a précisé Jo Cornu.

D'autres anomalies qualifiées de "sévères" par rapport aux règles évidentes de bonne gestion ont été constatées au sein des deux filiales visées, à savoir des frais généraux "anormalement élevés" remboursés à des collaborateurs. Ces frais portaient notamment sur des frais de restaurant, de boisson et des paiements par carte de crédit.

Enfin, d'"importantes défaillances" dans l'information au conseil d'administration ont été relevées.

Pour la filiale Eurogare, par contre, l'audit n'a formulé que quelques remarques qualifiées de "non essentielles". "Il n'est aucunement question de gestion défaillante ni d'usage abusif des moyens de la société", a encore souligné Jo Cornu.

Fort de cet audit, le conseil d'administration de la SNCB a décidé ce jeudi d'approuver un nouveau code de gouvernance et de fonctionnement des filiales de la SNCB. L'entreprise entend renforcer le contrôle de la bonne gestion de ses filiales et en particulier "du bon usage des moyens consacrés aux projets ainsi qu'aux frais généraux".

Le conseil d'administration de la SNCB a également décidé jeudi de demander une analyse juridique pour voir si d'éventuelles actions en justice sont opportunes.

La SNCB a encore précisé que les organes de gestion des filiales Eurostation et Euro Immo Star ont déjà "tiré les conséquences vis-à-vis des responsables impliqués dans les éléments relevés par l'analyse".

On sait que le CEO d'Eurostation, Herwig Persoons, a déjà été licencié en mars dernier.

Les trois filiales auditées étaient placées sous l'égide de la SNCB-Holding avant la dernière réforme du groupe SNCB. Eurogare et son pendant flamand Eurostation sont des bureaux d'études spécialisés dans la conception et la réalisation de projets ferroviaires et architecturaux et dans l'aménagement des quartiers de gare. Euro Immo Star dépend d'Eurostation.

En savoir plus sur:

Nos partenaires