Sharia4Belgium : six mois de prison pour Fouad Belkacem

26/06/12 à 11:37 - Mise à jour à 11:37

Source: Le Vif

Le tribunal correctionnel d'Anvers a condamné mardi Fouad Belkacem, 30 ans, le porte-parole du mouvement fondamentaliste Sharia4Belgium, à six mois de prison et 550 euros d'amende pour incitation à la haine et à la violence, coups et blessures et outrage à fonctionnaires de police. Le juge a estimé que Fouad Belkacem devait montrer plus de respect pour l'autorité publique.

Sharia4Belgium : six mois de prison pour Fouad Belkacem

© Belga

Le 20 janvier 2007, la police avait contrôlé une BMW à Anvers, dont le conducteur s'est présenté comme étant Fouad Belkacem. Le prévenu, qui était encore vendeur de voiture à l'époque, lui avait prêté la voiture. Lorsqu'il est arrivé sur les lieux, Fouad Belkacem a insulté les policiers, les traitant de "Belges arriérés" et d'"imbéciles".

Un deuxième incident s'était produit le 21 avril 2007 à Boom. Le frère de Fouad Belkacem avait eu un accident alors qu'il circulait avec un jeu de plaques d'immatriculation commerciales du prévenu. Celui-ci était allé sur place pour s'occuper des formalités.

Fouad Belkacem avait qualifié les policiers de "sales Belges" qui "valaient encore moins qu'un chien". Il avait également donné un coup au visage d'un témoin. Fouad Belkacem avait dans un premier temps avoué les faits, avant de se rétracter.

Le troisième incident s'est produit le 16 janvier 2008 à Boom, où le frère de Fouad Belkacem avait été blessé dans une collision avec un combi de police. Selon les policiers, Belkacem aurait crié qu'il était content de l'accident car cela lui permettait de commencer une guerre contre la zone de police.

Le tribunal a estimé que tous les faits étaient établis et a rappelé que l'appel à la haine et à la violence était inacceptable. La défense avait plaidé la peine de travail, mais le juge a estimé que ce n'était pas adapté. Fouad Belkacem n'avait tiré aucune leçon de ses condamnations précédentes, ce qui ne rendait opportune qu'une peine de prison ferme.

Fouad Belkacem avait été condamné pour ces trois faits par défaut en octobre 2009, à huit mois de prison, mais il avait fait opposition de ce jugement.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires