Salaires : Groen appelle les top-managers à renoncer à leurs indemnités de départ

02/09/13 à 14:31 - Mise à jour à 14:31

Source: Le Vif

Au lendemain de l'accord intervenu sur la nomination de plusieurs top-managers, Groen a appelé lundi certains d'entre eux à renoncer à leurs indemnités de départ.

Salaires : Groen appelle les top-managers à renoncer à leurs indemnités de départ

© Image Globe

C'est le cas notamment de Marc Descheemaecker (qui passe de la SNCB à Brussels Airport), de Jannie Haek (de la SNCB Holding à la Loterie Nationale) et de Stefaan De Clerck (qui prend la présidence de Belgacom) : comme ils rejoignent un nouveau poste bien payé, ils devraient renoncer à leurs indemnités de départ, estime le député Groen Stefaan Van Hecke.

Selon Stefaan Van Hecke, l'indemnité de départ de Marc Descheemaecker à la SNCB s'élève à 900.000 euros. Pour Jannie Haek, cela chiffrerait à 750.000 euros. L'ancien président du CD&V Stefaan De Clerck est député depuis 1990 et a droit à quatre ans de rémunération.

"Une promotion uniquement basée sur la couleur politique et une nouvelle fonction sans avoir postulé sont des raisons suffisantes pour renoncer volontairement à leur indemnité de départ. Le carrousel des nominations politiques ne s'explique déjà pas, un bonus de départ minerait encore plus leur crédibilité", a commenté le député écologiste.

Stefaan Van Hecke juge que les top-managers ne devraient pas recevoir d'indemnités de départ quand ils partent vers une autre "top fonction" ou quand ils démissionnent. Il a appelé les partis flamands membres du gouvernement (CD&V, Open Vld et sp.a) à inscrire cette mesure dans les nouveaux contrats des top-managers.

En savoir plus sur:

Nos partenaires