Rik Daems (Open VLD) veut contraindre les chômeurs à effectuer un service communautaire

08/10/13 à 14:09 - Mise à jour à 14:09

Source: Le Vif

Le sénateur libéral flamand, Rik Daems, souhaite obliger les Flamands au chômage depuis plus d'un an à accomplir un service communautaire pendant un jour par semaine.

Rik Daems (Open VLD) veut contraindre les chômeurs à effectuer un service communautaire

© Image Globe

Daems explique sa vision du chômage dans une opinion parue dans le quotidien De Morgen. Selon lui, il faut accorder une importance primordiale à l'activation des chômeurs. De nombreuses personnes ont perdu leur emploi suite à la crise et leurs indemnités de chômage pèsent lourdement sur les finances publiques.

"Actuellement, il y a 559.000 chômeurs en Belgique, dont 417.000 sont indemnisés. Cette donnée coûte 8,9 milliards d'euros à la société, soit un quart de l'impôt des personnes, sans que la communauté ait l'impression d'obtenir quelque chose en échange. Cela menace l'assise de notre solidarité. Il faut donc aider tous les chômeurs à retrouver du travail le plus vite possible, autant dans leur propre intérêt que celui de la société".

Selon lui, cette mesure aidera les chômeurs de longue durée à "retrouver un rythme de travail, accumuler de l'expérience, fonctionner dans un environnement de travail, développer des contacts sociaux et qui sait même retrouver un job à part entière".

Le libéral souligne que l'objectif n'est pas de harceler les chômeurs de longue durée en leur proposant des tâches désagréables, mais de leur faire faire "un travail utile à la société qui après tout est solidaire avec eux". Daems vise un partenariat entre le chômeur, les services de l'emploi et les administrations publiques. "Ces dernières souffrent de graves problèmes budgétaires et la quasi-totalité des villes et des communes réduisent le nombre de leurs fonctionnaires. Pourquoi les chômeurs de longue durée ne pourraient-ils pas remplir des tâches administratives simples, assurer une présence à la cafétéria ou au hall de sports ou encore assister le personnel du service vert ou du service de bricolage?" explique-t-il.

En savoir plus sur:

Nos partenaires