"Rien n'est exclu, pas même l'éclatement de la toute jeune coalition suédoise"

05/09/14 à 14:23 - Mise à jour à 14:23

Le jeu de poker du CD&V domine les éditoriaux flamands suite à la désignation de Marianne Thyssen au poste de commissaire européen. Le contenu prime-t-il, comme le prétend le parti, ou y a-t-il d'autres motifs en jeu ? "Le CD&V arrive chaque fois à remporter des combats d'une importance capitale et érige un carré autour de ses intérêts".

"Rien n'est exclu, pas même l'éclatement de la toute jeune coalition suédoise"

Kris Peeters, Marianne Thyssen et Wouter Beke © BELGA

De Morgen: "Le CD&V arrive à chaque fois à remporter les combats clés"

Yves Desmet, journaliste au Morgen estime qu'il y a une constante dans les formations gouvernementales : "Le CD&V arrive à chaque fois à remporter les combats clés". Pour Yves Desmet, il est manifeste que Beke mène une stratégie à long terme au gouvernement flamand (en obtenant les départements Bien-être et l'Enseignement) et au fédéral (en tant que commissaire européen de la Concurrence, Marianne Thyssen serait très proche du dossier Arco) : "À chaque fois, le CD&V érige un carré autour de ses intérêts et ses organisations". Le parti s'incruste donc aux endroits stratégiques "en espérant qu'un jour la tempête N-VA de Bart De Wever passe".

De Standaard: "Plus rien n'est exclu, pas même l'éclatement de la toute jeune coalition suédoise"

Dans le quotidien De Standaard, Bart Sturtewagen écrit que le jeu se joue tellement brutalement, que plus rien n'est exclu : pas même l'éclatement de la toute jeune coalition suédoise". Sturtewagen souligne que l'empressement à gouverner "sans le sempiternel PS" est moins important que la volonté de "se mettre mutuellement au pied du mur". Après le jeu de poker du président du CD&V Wouter Beke, le risque augmente que "l'atterrissage de la coalition suédoise se fasse attendre".

Het Laatste Nieuws: "Pour Bart de Wever, c'est surtout ne pas vouloir"

Jan Segers du quotidien Het Laatste Nieuws qualifie le CD&V d'intelligent. "Ils ont Thyssen là où ils le souhaitaient et Peeters est blanchi". Le rédacteur s'intéresse également à Bart De Wever, à la lumière de la recherche d'un premier ministre. : "Pour Bart de Wever, ce n'est pas seulement ne pas pouvoir. C'est surtout ne pas vouloir. "

Gazet van Antwerpen: "Quel avenir Peeters a-t-il encore en politique?"

Dans Gazet van Antwerpen, Paul Geudens se demande si Peeters a toujours un avenir politique: "Il ne fait pas de doute que le parti le récompensera". Grâce à cette manoeuvre, le CD&V véhicule l'image de ne pas se préoccuper uniquement des "postes" mais également du contenu, "qui pourrait bien se révéler plus riche sans qu'avec Peeters".

Nos partenaires