Reynders : "nous cherchons 10 djihadistes qui veulent attaquer des centres commerciaux"

25/11/15 à 10:40 - Mise à jour à 11:45

Source: Knack

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a révélé lors d'une interview avec la chaîne américaine ABC que la Belgique est à la recherche de 10 individus, lourdement armés et avec des explosifs kamikazes. Il précise enfin que ces derniers en auraient surtout après les centres commerciaux. Dérapage ou montage malhonnête ?

Reynders : "nous cherchons 10 djihadistes qui veulent attaquer des centres commerciaux"

© Belga

Le ministre des Affaires étrangères s'est lancé dans une tournée médiatique pour redorer l'image de la Belgique et pour tenter d'endiguer sa réputation de nid à terroriste. L'idée était qu'il allait surtout mettre en avant les aspects positifs comme le démantèlement de la cellule de Verviers. Mais lors d'une interview avec la chaîne américaine ABC, mais aussi CNN, il a surtout été question des derniers évènements et Didier Reynders s'est montré très précis.

"Nous sommes à la recherche de dix individus", selon Reynders sur ABC. Les plus ou moins 10 personnes "seraient lourdement armées et posséderaient des explosifs. Ils auraient l'intention de commettre une opération du même type que Paris."

Les armes lourdes, toujours selon Reynders, "seraient des kalachnikovs ou peut-être pires que ça. Les renseignements indiquent qu'ils viseraient surtout les centres commerciaux ou tout autre pôle d'activité commerciale. Les écoles et les métros seraient moins susceptibles d'être des cibles, mais nous devons bien sûr assurer leur sécurité."

L'interview n'a pas encore été diffusée, mais celui qui a réalisé l'interview en a déjà publié des citations sur Twitter. L'un des tweet stipule que Reynders avoue que les services de sécurité belges ont échoué. Sur le site de la chaîne, on peut déjà voir l'annonce de l'interview.

Selon Het Nieuwsblad, le cabinet de Reynders est furieux et argue "que tout a été sorti de son contexte". Le ministre des Affaires étrangères Reynders aurait parlé d'une cellule terroriste qui pouvait comporter 5, 6 ou dix membres et la chaîne en a fait de facto dix. Reynders a réagi en personne ce matin sur Radio 1. L'échec dont parle ABC est lié à plusieurs acteurs et a été complètement sorti de son contexte. "Il y a effectivement un problème de radicalisation chez certains individus, mais c'est aussi le cas à Paris. J'ai surtout mis l'accent sur ce qui a été fait et sur l'amélioration de coopération entre pays, notamment en ce qui concerne l'échange de données avec les autres pays."

<script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

En savoir plus sur:

Nos partenaires