Renaissance du Livre entre dans la cour des grands

11/09/14 à 08:52 - Mise à jour à 12:35

Source: Le Vif

Fin août, Renaissance du Livre a acquis le distributeur-diffuseur belge La Caravelle. L'éditeur va, en plus, injecter 2 millions dans la Société de Distribution La Caravelle (SDLC), lui permettant ainsi de se redresser et sortir du rouge.

Renaissance du Livre entre dans la cour des grands

© DR

Renaissance du Livre entre dans la cour des grands

© DR

La SDLC occupe 45 personnes, réalise 12 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel et constitue la première société indépendante de diffusion et de distribution du livre au Benelux. En l'acquérant, Renaissance du Livre s'empare du dernier outil qui lui manquait dans la chaîne de production propre au secteur. La Caravelle comptant plus de 500 maisons d'édition comme clients (dont Acte Sud, Casterman, Flammarion, Gallimard, Seuil, les Editions de Minuit...), le premier éditeur généraliste belge contrôlera désormais une grande partie de la distribution et de la diffusion sur le marché belge. Aux côtés des deux autres "grands" : Dilibel (filiale du groupe Hachette) et Interforum (filiale du groupe Editis). De quoi assurer sa pérennité. Et affronter le marché français avec des arguments désormais de poids. Pas mal joué.

En savoir plus sur:

Nos partenaires