Rachid El Boukhari condamné à 27 ans de réclusion

06/12/14 à 09:20 - Mise à jour à 09:19

Source: Belga

La cour d'assises de Bruxelles a condamné, vendredi soir, Rachid El Boukhari à vingt-sept ans de réclusion pour l'incendie volontaire de la mosquée Rida à Anderlecht, commis le 12 mars 2012, avec circonstance aggravante d'homicide sur l'imam de cette mosquée.

Rachid El Boukhari condamné à 27 ans de réclusion

Un policier devant la mosquée Rida à Anderlecht. © BELGA

La cour a retenu comme circonstance atténuante pour Rachid El Boukhari le fait qu'il n'a aucun antécédent judiciaire. Jurés et magistrats ont par ailleurs tenu compte de l'extrême gravité des faits, Rachid El Boukhari s'étant présenté avec une hache, un couteau, de l'essence et un briquet dans une mosquée où il avait constaté qu'il y avait une présence humaine. Ils ont également pris en considération le fait qu'il avait non seulement bouté le feu mais aussi donné des coups et fait des menaces.

Dans son arrêt, la cour a encore noté la propension inquiétante au passage à l'acte du coupable mais a estimé qu'il n'était toutefois pas justifié de prononcer sa mise à disposition du tribunal de l'application des peines (TAP), comme requis par la procureure fédérale. "Cette mesure supplémentaire ne se justifie pas car son acte était isolé dans son parcours de vie", a mentionné l'arrêt.

Vendredi, un peu plus tôt dans la soirée, le jury de la cour d'assises avait déclaré Rachid El Boukhari coupable d'incendie volontaire avec circonstance aggravante d'homicide. Le jury l'avait par contre acquitté de la circonstance aggravante de terrorisme.

"Celle-ci n'est pas fondée car il n'est pas prouvé que l'accusé a porté gravement atteinte à la Belgique ou à une organisation internationale", avaient argumenté les jurés. "Par ailleurs, il n'apparaît pas que l'accusé est un fanatique religieux. Il n'est pas musulman pratiquant et n'a pas agi au nom d'une idéologie particulière. Il semble qu'il ait été inspiré uniquement par les massacres commis à Homs en Syrie, qu'il a vus sur la chaîne de télévision Al-Jazeera", avaient-ils encore précisé.

Rachid El Boukhari avait aussi été déclaré coupable de coups et blessures sur trois personnes et de menaces envers les musulmans présents dans la mosquée Rida au moment des faits. Rachid El Boukhari, un Marocain de 35 ans, avait, le 12 mars 2012, vers 19h00, bouté le feu à la mosquée Rida, située rue Docteur De Meersman à Anderlecht. L'incendie avait provoqué la mort d'un homme, Abdellah Dahdouh, l'imam de cette mosquée chiite. Arrêté sur les lieux par la police, Rachid El Boukhari avait expliqué son geste comme une vengeance à l'encontre des musulmans chiites, responsables, selon lui, de crimes envers des musulmans sunnites en Syrie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires