Qui est Paul Bekaert, l'avocat de Carles Puigdemont?

31/10/17 à 10:57 - Mise à jour à 11:40

Source: De Morgen

Actuellement à Bruxelles, Carles Puigdemont, le président catalan destitué, a fait appel à l'avocat belge Paul Bekaert. Spécialisé en droits de l'homme, il est le défenseur du couple belge d'origine basque, Luis Moreno et Raquel Garcia, et de l'activiste kurdo-turque Fehriye Erdal. Portrait.

Qui est Paul Bekaert, l'avocat de Carles Puigdemont?

Paul Bekaert en 2006 © BELGA

Né à Courtrai en 1948, Paul Bekaert étudie le droit à la KuLeuven avant de rejoindre le barreau de Bruges en 1974. Dans les années septante, il adhère à la Ligue des Droits de l'homme et fait plusieurs voyages en Irlande du Nord et au Pays basque espagnol où il étudie la situation de l'IRA (Armée républicaine irlandaise) et de l'organisation séparatiste basque espagnole ETA.

Crise diplomatique

Il défend surtout des Basques, dont le couple belge d'origine basque Moreno-Garcia, soupçonné par l'Espagne d'être membres de l'organisation séparatiste basque ETA. Comme le rappelle le quotidien De Morgen, l'affaire avait entraîné une crise diplomatique entre la Belgique et l'Espagne, même si finalement l'avocat belge avait réussi à empêcher l'extradition du couple vers l'Espagne.

Il défend également l'activiste kurdo-turque, Fehriye Erdal, accusée de terrorisme par la Turquie. Condamnée à une peine de prison de quatre ans pour association de malfaiteurs, la militante n'est jamais arrêtée. Elle disparaît de la circulation alors qu'elle était surveillée par la Sûreté de l'État. Toujours en fuite, elle est finalement acquittée en 2008 par la Cour d'appel d'Anvers.

Guère surpris

Interrogé par De Morgen, Paul Bekaert ne se dit guère surpris que le président catalan destitué s'adresse à lui. "Il n'y a pas beaucoup d'avocats en Belgique spécialisés en mandats d'arrêt européen, extraditions et asile politique", explique-t-il. S'il confirme que Puigdemont l'a officiellement désigné comme avocat et qu'il a eu un entretien avec lui, l'avocat refuse de dévoiler ce que le Catalan lui a demandé et invoque le secret professionnel.

"Pour l'instant, il s'agit simplement d'un citoyen de l'UE qui vient à Bruxelles. S'il a choisi la capitale de l'Europe, c'est probablement pour des raisons politiques, mais il est beaucoup trop tôt pour parler d'une crise diplomatique, même si je peux confirmer qu'à cet égard l'Espagne est susceptible", confie-t-il à Radio 1 tout en confirmant que Puigdemont fera une déclaration plus tard dans la journée.

Il y a quelques jours, maître Bekaert confiait encore à la VRT que Carles Puigdemont aurait beaucoup de mal à obtenir l'asile dans notre pays. "La Convention de Genève stipule qu'on doit prouver qu'on n'est pas protégé de poursuites dans son pays. Or l'Espagne est un État de droit où l'on trouve suffisamment de protection auprès des tribunaux".

Nos partenaires