Quand le PS fait main basse sur l'administration bruxelloise

04/04/17 à 11:30 - Mise à jour à 11:45
Du Le Vif/L'Express du 31/03/17

Nouveaux ministères, directions scindées, agents déplacés... Le "saucissonnage" de l'administration régionale décidé par le gouvernement Vervoort se concrétise. Une réforme jugée coûteuse et inutile en interne. Elle viserait surtout à caser des cabinettards.

Agents démotivés ou en burnout, maladies de longue durée, non-remplacement des départs... L'administration bruxelloise souffre, depuis plusieurs mois déjà, d'un profond malaise. On y parle aussi d'un management défaillant, d'une gestion des ressources humaines anémique et d'une arrivée mal préparée des compétences issues de la 6e réforme de l'Etat. C'est dans ce contexte morose que le gouvernement de Rudi Vervoort (PS) a décidé de créer sept nouvelles structures en dehors ou au sein du Service public régional de Bruxelles (SPRB), l'administration centrale : les SPRB fiscalité, urbanisme-patrimoine et fonction publique, l'Agence régionale pour l'entreprise et le commerce (Arec) et trois nouvelles directions générales. Il y aura donc, désormais, quatre ministères au lieu d'un seul, et la coordination régionale (logistique de l'administration) sera coupée en quatre (voir notre infographie plus bas).
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires