Pour Didier Reynders, le PS est de nouveau praticable, à condition que...

11/06/10 à 12:30 - Mise à jour à 12:30

Source: Le Vif

Le patron du MR ne serait pas opposé à entrer en coalition avec le PS, mais il met toutefois les conditions, dont la principale est que les socialistes prennent distiance par rapport à la FGTB.

Pour Didier Reynders, le PS est de nouveau praticable, à condition que...

© Belga

Pour le président du MR, Didier Reynders, le parti socialiste pourrait devenir un partenaire "tout à fait praticable" mais à certaines conditions, comme notamment prendre de la distance par rapport à la FGTB, a-t-il expliqué vendredi sur BEL-RTL. Par contre, il estime qu'un premier ministre socialiste n'est pas une bonne chose.

"Si le PS est désireux d'aider les indépendants, les PME et ceux qui prennent des risques et des initiatives, nous serons ravis de déposer de nouveau des propositions défendues depuis des années mais bloquées par le parti socialiste, peut-être à la demande de la FGTB", a expliqué Didier Reynders vendredi.

"Si le PS se coupe un peu plus des demandes très conservatrices d'un syndicat comme la FGTB, alors je crois que c'est vraiment un partenaire qui deviendra tout à fait praticable", a-t-il commenté.

Concernant Ecolo et le cdH, le leader des Réformateurs remarque qu'on les voit peu. "Dans l'Olivier, dans les Communautés et les Régions, en dehors des socialistes on ne voit personne", a-t-il souligné.

Quant au profil du Premier ministre, Didier Reynders souhaite qu'il soit proche de celui de Guy Verhofstadt mais en tout cas très différent de celui d'Yves Leterme. Il remarque en tout cas qu'un "Premier ministre socialiste, qu'il soit francophone, flamand, grec, espagnol ou britannique, n'est pas ce qu'il y a de préférable pour le pays".

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires