Plus de la moitié des Belges sont prêts à payer plus au profit des agriculteurs

09/10/17 à 19:10 - Mise à jour à 19:10

Source: Belga

Plus de la moitié (56%) des Belges sont prêts à payer plus pour leur alimentation si cette plus-value va directement dans la poche des agriculteurs, ressort-il d'un sondage commandé par Bayer et diffusé ce lundi à l'occasion d'un sommet sur les jeunes agriculteurs que l'entreprise agrochimique organise toute la semaine à Bruxelles.

Plus de la moitié des Belges sont prêts à payer plus au profit des agriculteurs

© Belgaimage

Les Belges identifient l'obtention d'un prix équitable comme le principal défi pour les agriculteurs. Plus de la moitié sont prêts à payer plus pour leur nourriture si cela bénéficie directement aux agriculteurs. Mais le prix des denrées alimentaires reste leur deuxième critère d'achat (69%), après la fraicheur (73%). Pour stimuler l'agriculture durable, 60% des Belges estiment que les pouvoirs publics doivent garantir des prix corrects aux agriculteurs et 41% aimeraient que les autorités misent davantage sur les filières courtes. Leurs priorités en matière de durabilité sont l'environnement (46%), le bien-être animal (41%) et la sécurité alimentaire (41%).

La population avoue connaître assez mal le monde agricole, surtout à Bruxelles, montre aussi le sondage réalisé en juillet par Indiville auprès de 1.111 Belges âgés entre 16 et 66 ans, avec une légère surreprésentation des jeunes. Les Bruxellois s'attribuent en moyenne une note de 3,9 sur 10, contre 4,4 en Wallonie et 4,6 en Flandre. À peine un Belge sur 10 estime que le secteur agricole évolue rapidement. Pourtant, d'après les groupes de discussion menés par Bayer avec des membres de la Fédération des jeunes agriculteurs (FJA) et de son homologue flamand, le Groene Kring, les jeunes agriculteurs eux-mêmes considèrent leur secteur comme très innovant. Par ailleurs, les jeunes agriculteurs préfèrent recevoir un prix correct pour leurs produits plutôt qu'investir dans des filières courtes, relève Bayer. Ils sont cependant conscients qu'ils devraient mieux communiquer auprès des consommateurs.

La société Bayer organise toute cette semaine à Bruxelles une conférence internationale sur la sécurité alimentaire et la durabilité en agriculture, en partenariat avec la FJA et le Groene Kring. Cent jeunes sélectionnés dans 49 pays vont défendre leurs idées.

Bayer est l'un des principaux fabricants de pesticides. Le groupe allemand ambitionne de racheter Monsanto, producteur américain de semences OGM. L'opération, qui passe très mal auprès des défenseurs de l'environnement, fait actuellement l'objet d'une enquête de la Commission européenne.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos