Plan Horeca: Le brut équivaudra au net

03/04/15 à 21:45 - Mise à jour à 21:44

Source: Belga

Le comité ministériel restreint a approuvé vendredi les mesures décidées par le gouvernement fédéral lors du contrôle budgétaire pour soutenir le secteur horeca qui devra mettre en place des caisses enregistreuses électroniques dans le cadre de la lutte contre la fraude.

Plan Horeca: Le brut équivaudra au net

/ © Belga

Le brut équivaudra au net, s'est réjoui le ministre MR. Ainsi, "14 euros bruts de l'heure donneront 14 euros nets dans la poche du travailleur". Le gouvernement a également décidé d'augmenter les plafonds autorisés pour les heures supplémentaires.

L'autre grande mesure est la création des flexijobs. Tout travailleur occupé à 4/5 temps au moins dans le cadre d'un contrat de travail pourra prester dans le secteur horeca à moindre coût: un salaire net de minimum 9,5 euros de l'heure et 25% de cotisations de solidarité libératoires (récupération de cotisations patronales).

Ce plan horeca, également porté par le secrétaire d'Etat chargé de la lutte contre la fraude sociale, Bart Tommelein, consiste aussi en une augmentation du plafond du travail occasionnel de 100 à 200 jours chaque employeur. Il prévoit une "charte" relative aux contrôles par les différents services d'inspection en vue d'y consacrer "les principes de proportionnalité de sanctions".

En savoir plus sur:

Nos partenaires