Pas de courrier en Wallonie et à Bruxelles ce vendredi

31/10/14 à 06:32 - Mise à jour à 07:38

Source: Belga

Les centres de tri et de transport de bpost de Bruxelles X, Charleroi et Liège sont bloqués depuis jeudi soir à la suite d'une action de grève de la CSC-Transcom. Le mouvement vise à dénoncer les conditions de travail "exécrables" au sein de l'entreprise publique, ainsi que sa gestion et la mise en place du plan Alpha.

Pas de courrier en Wallonie et à Bruxelles ce vendredi

bpost: les centres de tri et de transport de Bruxelles, Charleroi et Liège bloqués. © BELGA/Laurie Dieffembacq

"Aucun camion ne sort des différents centres touchés, à l'exception de ceux transportant les journaux, afin que l'impact sur la population soit le plus minime possible", a expliqué André Blaise, responsable du syndicat chrétien francophone pour le secteur postal.

Le blocage va durer tout la nuit et pourrait se prolonger une grande partie de la journée de vendredi. "Nous ne prévoyons pas pour le moment d'étendre le mouvement aux bureaux de poste", précise toutefois M. Blaise.

La CSC-Transcom, qui est le seul syndicat à participer à ces actions, pointe du doigt l'installation du plan Alpha, "qui conduira à des pertes d'emploi", l'exploitation du personnel "qui est mangé à toutes les sauces", le licenciement de postiers contractuels, même s'ils sont en congé maladie, le recours à des indépendants pour effectuer certaines tâches ainsi que plus globalement, la gestion de l'entreprise. "Ce n'est plus du service public", dénonce le syndicaliste de la CSC-Transcom.

"Si on en arrive à une action de grève, qui est le moyen ultime pour nous de nous faire entendre, c'est parce que nous avons l'impression de faire face à un mur", poursuit-il, assurant que son syndicat continuera à appliquer la politique de la chaise vide lors des réunions avec la direction jusqu'à nouvel ordre.

La grève se poursuit dans les centres de Bruxelles X, Liège et Charleroi

L'action de grève de la CSC-Transcom se poursuivait vendredi matin dans les centres de tri et de transport de bpost de Bruxelles X, Charleroi et Liège. Le mouvement devrait prendre fin dans le courant de la matinée sur le site bruxellois mais il devrait être plus long dans les autres centres, a indiqué vendredi matin André Blaise, responsable du syndicat chrétien francophone pour le secteur postal.

L'appel à la grève ne concernait que ces centres de tri et de transport et ne doit donc, normalement, pas toucher les bureaux de poste. "Evidemment, ces bureaux ne reçoivent pas le courrier en raison de l'action dans les trois centres donc le travail sera également perturbé à ce niveau-là", souligne M. Blaise. "Cependant, nous avons demandé à nos affiliés de laisser passer les camions transportant les journaux afin de limiter, autant que faire se peut, l'impact sur la population."

La CSC-Transcom rappelle que la grève est pour elle "le moyen ultime pour faire entendre nos revendications". "Bpost est la vache à lait de l'Etat. Les raisons de notre mécontentement sont nombreuses", ajoute M. Blaise.

En savoir plus sur:

Nos partenaires