Bart Caron
Bart Caron
Député flamand pour Groen
Opinion

14/10/16 à 10:19 - Mise à jour à 10:18

"On préfère dix demi-musées que trois de classe mondiale. Tout est mieux que de travailler ensemble. Triste pays."

"Les plans bruxellois pour le garage Citroën sont l'exemple ultime d'un manque d'assurance et d'ambition. Bruxelles ne possède-t-elle pas tout ce qu'il faut pour développer un projet culturel bruxellois unique au monde?", se demande Bart Caron (Groen).

"On préfère dix demi-musées que trois de classe mondiale. Tout est mieux que de travailler ensemble. Triste pays."

© Belga

Dans n'importe quelle rue commerçante, on trouve les mêmes magasins, que ce soit à Bruxelles, à Gand, à Amsterdam, à Cologne, à Lyon, à Barcelone ou à Milan. Ne trouvez-vous pas que les rues commerçantes sont sacrément uniformes dans les villes européennes ? Où sont passées les boutiques authentiques ? Que se passerait-il si l'on faisait de même pour les musées ? S'ils se ressemblaient partout, dans toutes les villes européennes ?

Le magnifique garage Citroën au bord du Canal à Bruxelles devient un musée, du moins s'il n'en tient qu'au coryphée du PS Rudi Vervoort. Le Centre Georges Pompidou à Paris se chargera de le remplir. Cela ne leur pose aucun problème, vu qu'ils disposent d'une collection assez étendue pour remplir 20 musées d'art moderne. Et ils peuvent changer de collections tous les deux à cinq ans. Il y aura toujours de quoi exposer. Il suffit à la capitale belge indigente de débourser 140 millions d'euros.

Le Centre Pompidou, c'est merveilleux, me diriez-vous. Peut-être, mais l'original est à Paris. Une copie, une dépendance du Centre Pompidou parisien, est-ce le summum culturel que Bruxelles peut atteindre ? C'est plutôt l'exemple ultime de manque d'assurance et d'ambition. Bruxelles ne posséderait-elle pas tout ce qu'il faut pour développer un projet culturel bruxellois ? Ne disposons-nous pas de collections magnifiques cachées dans des dépôts, plus que dignes d'être montrées au public ? Les problèmes architecturaux de nos grands musées fédéraux ne nous empêchent-ils pas d'exposer même la collection d'Art Moderne ?

Ou est-ce la secrétaire d'État, Elke Sleurs, qui fait obstacle ? Les dépôts de nos musées fédéraux débordent. Les bâtiments sont en mauvais état, les toits fuient et les salles de musée se détériorent. Il y a un manque chronique de bon espace d'exposition, et d'argent. Et les musées flamands ? N'ont-ils pas un besoin criant de moyens? Ne réalisent-ils pas de magnifiques expositions temporaires? La collaboration est-elle inutile ?

Mais non, la Région bruxelloise souhaite son musée chic et préfère se tourner vers Paris pour le remplir. Chez un fournisseur de la plus haute qualité, oui. C'est certain. Mais pourquoi Paris, nom de Dieu. Malheureusement, le dessin institutionnel de la Belgique a fait que les collections d'art et les musées sont répartis sur plusieurs états. Et que nous les traitons à la légère et même négligemment. On dirait bien que chaque état dispose de ses propres musées. Les politiques et administrations n'aiment rien tant que se damer le pion.

De la chaîne de magasins à la chaîne de musées

Partager

On préfère dix demi-musées que trois de classe mondiale. Tout plutôt que travailler ensemble. Triste pays

Bruxelles mérite mieux, me suis-je dit en lisant l'histoire de Pompidou. Bruxelles n'est-elle pas la capitale de l'Europe ? Toute capitale n'est-elle pas un foyer d'activité artistique ? Toutes les capitales n'assurent-elles pas un patrimoine culturel ? Ne mettent-elles pas l'art et la culture en valeur pour faire briller l'image de la ville ? Non, chez nous, on dirait bien que c'est l'esprit de boutiquier qui triomphe. Coopérer, participer, se concerter? C'est pour les mauviettes. On préfère dix demi-musées que trois de classe mondiale. Tout plutôt que travailler ensemble. Triste pays.

Il y a d'ailleurs un Centre Pompidou à Metz et à Málaga aussi. Verra-t-on surgir ces dépendances dans d'autres petites villes d'Europe ? Sous tutelle française ? C'est ce qu'on veut à Bruxelles ? On aurait pu avoir le Guggenheim aussi. Une autre chaîne qui possède des musées à New York, à Venise et à Bilbao.

Plus il y a de l'art, mieux ça vaut. Mais tout de même, Bruxelles mérite mieux. Je préfère les musées originaux, solides et fiers aux musées de seconde main qui présentent des collections altérantes, comme ma bibliothèque de quartier, mais manifestement tous ces états à Bruxelles ne réussissent pas à surmonter leur mesquinerie. Pas de problème, les boutiques de seconde main fleurissent aussi. Pourquoi pas dans l'art moderne ?

Dans quelques années, on lira sur le site de promotion de la Région de Bruxelles-Capitale : "Le Centre Pompidou à Bruxelles est la deuxième dépendance du Centre français de l'art moderne Centre Pompidou. Pendant au moins cinq ans, on verra à Bruxelles des oeuvres d'art issues des dépôts parisiens. Le musée est hébergé dans l'ancien garage Citroën, qui occupe une position stratégique au bord du Canal. Il est dirigé par Yves Goldstein, soldat fidèle du PS et à ce titre connaisseur en art et spécialiste en muséologie."

Bart Caron

Député flamand (Groen)

Arnaud Verstraete

Député bruxellois (Groen)

Nos partenaires