Nucléaire : "Doel 1 et Tihange 1 doivent fermer"

04/04/11 à 17:22 - Mise à jour à 17:22

Source: Le Vif

Une catastrophe nucléaire pourrait également se produire en Belgique, avertit le chimiste nucléaire Alain de Halleux dans une interview à paraître mardi dans Humo.

Nucléaire : "Doel 1 et Tihange 1 doivent fermer"

© Image Globe/ERIC LALMAND

"Je ne veux pas semer la panique mais en Belgique aussi nous pouvons nous attendre à de graves accidents nucléaires. Ce n'est qu'une question de temps", estime Alain de Halleux.

"Vous ne vous imaginez pas à quel point nos centrales sont dangereuses. Savez-vous que les bâtiments des réacteurs nucléaires belges sont prévus pour résister à une pression de 5 bars par centimètre carré? C'est deux fois rien! Une bouteille d'eau gazeuse peu résister à une pression d'environ 120 bars", souligne-t-il.

"Doel 1 est dangereux car il n'y a aucune fondation en béton solide en-dessous et le couvercle de la cuve du réacteur de Tihange 1 est fragile. Ils ont 40 ans d'âge! Doel 1 et Tihange 1 doivent fermer; c'est ce que disent les experts indépendants", poursuit Alain de Halleux.

Plutôt que de fermer tout de suite les centrales, la Belgique étant dépendante de l'énergie nucléaire, le chimiste avance une solution intermédiaire: "nationaliser à nouveau les centrales, les sortir de cette logique de profit propre au secteur privé et insister sur la sécurité au maximum."

Le scientifique sort un nouveau film cette semaine: "Tchernobyl 4 Ever", dans lequel il examine, 25 ans après la catastrophe de 1986, sur place si les Ukrainiens se sont remis de l'accident et dans quel état se trouve la centrale nucléaire qui a explosé.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires