Moins d'un élève sur 6 demande de l'aide en cas de harcèlement à l'école

06/07/15 à 08:18 - Mise à jour à 08:18

Source: Belga

Seuls 14,5% des élèves victimes de moqueries ou de harcèlement à l'école osent en parler, selon une une enquête réalisée par le Comité des élèves francophones, relayée lundi par le quotidien Le Soir.

Moins d'un élève sur 6 demande de l'aide en cas de harcèlement à l'école

© iStock Photos

Quand elles se confient, les victimes s'adressent en priorité aux amis (50%) et à la famille (30%). Le personnel éducatif (21,7%) et les membres du centre psycho-médico-social (13,3%) n'arrivent qu'après, ressort-il des réponses des plus de 500 jeunes du secondaire interrogés.

Par ailleurs, 95% des répondants déclarent avoir été témoins de moqueries envers un autre élève et 88% de l'isolement d'un élève. Septante pour cent affirment également avoir été l'objet de moqueries, tandis que plus d'un élève sur deux (56%) dit avoir assisté à des violences physiques sur un de ses condisciples.

En savoir plus sur:

Nos partenaires