Mischael Modrikamen a lancé sa version du journal "Le Peuple"

13/12/10 à 18:12 - Mise à jour à 18:12

Source: Le Vif

Le président du Parti Populaire, qui voulait faire de son parti une grande force de droite populaire, a lancé aujourd'hui son nouveau journal, qu'il a baptisé "Le Peuple", reprenant ainsi le nom du grand quotidien de tendance socialiste disparu en 1998.

Mischael Modrikamen a lancé sa version du journal "Le Peuple"

© Belga

La première édition papier du journal Le Peuple, relancé par l'avocat et fondateur du Parti Populaire (PP) Mischaël Modrikamen, est sortie ce lundi 13 décembre. L'annonce de la reprise du nom du quotidien par M. Modrikamen avait suscité des vagues de protestations, tant du côté des anciens journalistes que du Parti socialiste notamment.

Début octobre l'homme fort du Parti Populaire annonçait vouloir relancer le journal Le Peuple. Le quotidien, ancien titre emblématique de la presse socialiste lancé en 1848, avait disparu en 1998. Ce "nouveau Peuple" se déclinera sous deux formes: un quotidien digital, qui sera accessible dès le 18 janvier 2011 (www.lepeuple.be) et un bimestriel imprimé, tiré à 125.000 exemplaires et distribué, dès ce lundi 13 décembre, gratuitement à Bruxelles et en Wallonie.

"Le bimestriel sera durant les premiers mois financé sur fonds propres, le temps de trouver des annonceurs publicitaires intéressés", a expliqué Joël Rubinfeld, rédacteur en chef et vice-président du PP. Une douzaine de personnes, chroniqueurs et journalistes, travaillent bénévolement pour Le Peuple, indique-t-il.

La reprise du nom Le Peuple par Mischaël Modrikamen a suscité une vague de protestations, tant du côté des anciens du journal que de la fille du dernier rédacteur en chef, Jean Guy, ou du Parti socialiste notamment. Vingt-trois personnes (des anciens journalistes, photographes et secrétaires du journal, des anciens lecteurs, l'Association des journalistes professionnels) ont mandaté l'avocat Bernard Mouffe pour qu'il s'oppose au dépôt, par le président du PP, de la marque "Le Peuple", devant l'Office Benelux de la propriété intellectuelle, à La Haye, a indiqué lundi Sandra Guily, la fille de Jean Guy, qui fait également partie des plaignants. Selon eux il y a usurpation et tentative de tromper le public. "Le journal a toujours été d'opinion de gauche et les idées de M. Modrikamen ne sont pas du tout en phase avec ce qu'était le journal auparavant", a expliqué Mme Guily. "Or, dans son éditorial, Mischaël Modrikamen dit bien que "Le Peuple (re)prend la parole". Cela sème la confusion. Mais la sortie papier ne change rien à notre volonté d'aller jusqu'au bout."

"Mischaël Modrikamen n'a pas racheté la marque, comme certains médias l'ont indiqué. Il a juste réservé le nom, qui était dans le domaine public", a pour sa part indiqué Joël Rubinfeld. "Le Peuple appartient à la Fondation pour le Peuple, qui est proche des idées du Parti Populaire mais est totalement indépendante", a-t-il encore insisté. Selon le vice-président du PP, l'Office Benelux de la propriété intellectuelle a examiné et rejetté l'opposition déposée par Maître Bernard Mouffe. L'avocat n'était pas joignable lundi soir pour confirmer l'information.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires