Menace sur les hôpitaux

04/11/16 à 06:23 - Mise à jour à 06:23

Source: Le Vif/l'express

Le nouveau bras de fer entre la majorité fédérale et les entités francophones est annoncé : la rationalisation du paysage hospitalier. Précipitée pour faire des économies, elle se prépare dans un nouveau contexte institutionnel ultracompliqué.

La réorganisation du financement des hôpitaux : voilà, potentiellement, le nouveau terrain de confrontation entre l'Etat fédéral et les entités fédérées francophones. Alors que l'onde de choc du bras de fer autour du Ceta s'éteint peu à peu, rue de la Loi, ces nouvelles tensions nées dans la foulée du budget 2017 pourraient s'intensifier, car elles touchent à un enjeu majeur : la qualité des soins de santé. Au sein des majorités PS-CDH (et DéFi) de Wallonie et de Bruxelles, on compare de plus en plus la très populaire ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block (Open VLD), à une néolibérale façon "Maggie" Thatcher. Contrairement à ses promesses, la confection du budget 2017 prévoit des économies substantielles dans le secteur des soins de santé, à hauteur de 900 millions d'euros au total. Dans la foulée, la ministre fédérale a déposé au gouvernement son projet de réforme structurel pour rationaliser le secteur. La conjonction de ces deux perspectives menace notamment des hôpitaux déjà mal en point. Même s'il était urgent de prendre des mesures.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires