"Made in Belgium", le CRIOC se méfie

07/07/10 à 12:18 - Mise à jour à 12:18

Source: Le Vif

Il n'aura pas fallu longtemps aux industries agroalimentaires pour prendre conscience que les consommateurs s'intéressent à l'origine de leurs aliments. En achetant local, le consommateur se rassure sur la qualité et l'empreinte écologique de ce qu'il achète. Méfiance, annonce l'organisme belge de défense des consommateurs (CRIOC), ces produits "Made in Belgium" ne sont pas forcément d'origine belge.

"Made in Belgium", le CRIOC se méfie

© www.belorigine.com

Dans son communiqué, le CRIOC met en avant l'exemple concret de Danone qui a récemment sorti une nouvelle gamme de produits "bien de chez nous", sous l'appellation Belorigine. Sur l'emballage, on peut lire: "Fabriqué en Belgique" ou "Fabriqué en Belgique avec du lait belge" ou encore "Fabriqué en Belgique avec du chocolat belge".

Selon le CRIOC, "il est évident que dans le cas de Belorigine, le risque de tromperie du consommateur est indiscutable." En effet, le produit, de par son nom et son emballage aux couleurs belges, donnerait à penser que le produit est 100% belge. Pourtant, un produit fabriqué en Belgique ne donne pas la garantie au consommateur que celui-ci est entièrement fabriqué avec des produits belges.

"Si on prend le yaourt entier à la fraise ou le yaourt entier à la cerise de Belorigine par exemple, rien ne permet au consommateur de connaître l'origine des ingrédients du produit. D'où viennent les fraises? D'où viennent les cerises? Certainement pas de Belgique ! Quant au yaourt au sirop de liège, la part de ce dernier ne représente que 2.7% du yaourt", explique le CRIOC.

Danone n'enfreint pas la loi mais profite du flou actuel qui règne sur la future nouvelle règlementation. Mais "peut-on encore parler [...] d'un produit belge parce que "fabriqué" en Belgique?" s'interroge le CRIOC. Il faudra attendre les décisions qui seront prises au niveau européen.

Les revendications du CRIOC

Le CRIOC rappelle donc qu'il est important d'avoir un étiquetage compréhensible, complet, lisible et non trompeur pour le consommateur. "En ce qui concerne les ingrédients de la denrée, il faut la mention obligatoire de l'origine de ceux qui représentent plus de 50 % des produits composés, ou qui sont sa caractéristique principale (tomate dans le ketchup, oranges dans le jus, ou fraise dans yaourt à la fraise) ou qui se retrouvent dans la dénomination du produit."

Le Vif.be

Nos partenaires