Luttes intestines au parquet anversois

28/02/13 à 11:24 - Mise à jour à 11:24

Source: Le Vif

La "guerre du diamant" semble ravivée. Le procureur général anversois Yves Liégeois a ouvert trois enquêtes contre le substitut anversois Peter Van Calster, connu pour sa lutte contre la fraude de diamants.

Luttes intestines au parquet anversois

© Belga

La "guerre du diamant" ou la lutte entre le procureur général Liégeois et le parquet anversois de première instance en matière de fraude de diamants vient de reprendre de plus belle. Le parquet général a confirmé les enquêtes contre Van Calster par le biais du porte-parole du parquet général anversois, Ben Zajtmann. On ignore encore si Van Calster sera suspendu. C'est ce que doit décider le parquet en fonction de l'enquête disciplinaire.

Trois enquêtes

Selon le journal De Tijd, la première enquête concerne le dossier transféré par Van Calster à la Cour de Cassation contre Liégeois. Elle examine s'il s'agissait d'"une dénonciation calomnieuse".
Une deuxième enquête porte sur une possible violation du secret professionnel par Van Calster. En effet, dans le cadre de la procédure opposant le rédacteur en chef du Morgen Yves Desmet à l'épouse de Liégeois, Van Calster aurait procuré certains documents à l'avocat de Desmet.

La troisième enquête se rapporte également à une violation du secret professionnel puisque Van Calster aurait procuré des lettres confidentielles échangées entre le parquet et le procureur général aux autres magistrats.

Guerre ouverte

Plus tôt, Van Calster avait été écarté des dossiers concernant la fraude de diamants.

Ces derniers temps, la guerre ouverte entre le parquet général et le parquet d'Anvers semblait s'être calmée. Cependant, Liégeois a communiqué mardi avoir ouvert une enquête contre le procureur du Roi Herman Dams. Celui-ci serait intervenu dans l'affaire Jonathan Jacob, décédé il y a trois ans dans une cellule de police de Mortsel.

Et maintenant c'est au tour de Van Calster d'entrer en collision avec le parquet général.

Entre-temps, le barreau anversois s'inquiète fortement de la lutte ouverte entre le parquet et le parquet général et craint pour le bon fonctionnement de l'appareil judiciaire.

"Il s'agit d'une lutte d'égos qui dépasse un problème de communication", déclare l'avocat anversois Kris Luyckx à la VRT. Selon lui cette affaire va plus loin que l'affaire des diamants.

"Cette affaire dégénère"

Son collègue John Maes se demande si cette lutte intestine ne portera pas préjudice à la qualité des enquêtes judiciaires à Anvers. "Il me semble peu à peu impossible que ces personnes puissent encore travailler ensemble", explique Maes. "Comment le procureur général Liégeois et le ministère public peuvent-ils dûment fonctionner, s'ils s'accusent mutuellement de toutes sortes de délits ?"

Les politiques réagissent également à la lutte interne de la magistrature anversoise. Le parti d'opposition Groen demande à la ministre de la Justice Annemie Turtelboom (Open VLD) de prendre des mesures afin de continuer à assurer un bon fonctionnement de la justice. "Cela dégénère complètement", déclare le membre de la Chambre Stefaan Van Hecke.

"Ne laissez pas ces dossiers à Anvers"

"Autant ce dossier de fraude de diamants que celui du décès de Jonathan Jacob ne doivent pas rester à Anvers. Ces dossiers ne peuvent plus y être étudiés de façon crédible" estime Stefaan Van Hecke (Groen). Groen demande un audit approfondi du parquet anversois au Conseil Supérieur de la Justice.

On attend la réaction de la ministre Turtelboom.

Belga/KVDA/EA

Nos partenaires