Louis Michel pour un gouvernement socio-économique, sans réforme de l'Etat

09/02/14 à 14:29 - Mise à jour à 14:29

Source: Le Vif

Le député européen et ancien ministre fédéral Louis Michel a exprimé dimanche le souhait de voir le MR participer au pouvoir tant au niveau fédéral qu'aux niveaux régional et communautaire après les élections du 25 mai prochain.

Louis Michel pour un gouvernement socio-économique, sans réforme de l'Etat

© Image Globe

"Si on compte sur le MR au niveau fédéral, il ne faudra pas juste l'utiliser comme marche-pied pour poursuivre un mandat de Premier ministre et l'ignorer aux niveaux régional (en Wallonie) et communautaire (à la Fédération Wallonie-Bruxelles)", a-t-il affirmé sur lors de l'émission "L'Indiscret" de la RTBF dont il était l'invité.

Louis Michel, ex-chef de file des libéraux francophones au fédéral, a aussi réclamé que le prochain gouvernement ait un programme socio-économique, plutôt que de se consacrer à une nouvelle réforme de l'Etat.

Il a cité l'analyse commune faite par le président du MR, Charles Michel - son fils -, et son homologue du CD&V, Wouter Beke, qui "consacre le fait que le prochain gouvernement doit être socio-économique". Sans réforme de l'Etat. "Pour nous, c'est un point de rupture", a ajouté l'eurodéputé, espérant ainsi échapper au "chantage permanent au séparatisme de la N-VA".

Il a, à ce propos, souligné les divergences fondamentales qui existent selon lui entre son parti et les nationalistes flamands. "C'est le contraire de la quintessence idéologique et philosophique du MR, les libéraux ne savent pas être nationalistes, ils sont universalistes. Sur le plan socio-économique, il y a dans le programme de la N-VA des outrances anti-sociales", comme la limitation à deux ans du droit au chômage.

En savoir plus sur:

Nos partenaires