Leterme et Di Rupo d'accord sur l'élaboration du budget 2012

16/08/11 à 13:14 - Mise à jour à 13:14

Source: Le Vif

Le gouvernement en affaires courantes pourrait, si les négociations sur le volet institutionnel de la formation devaient durer trop longtemps, préparer un projet de budget 2012 afin qu'il soit adopté avant la fin de l'année par la Chambre, ont convenu mardi le Premier ministre démissionnaire Yves Leterme (CD&V) et le formateur, Elio Di Rupo (PS).

Leterme et Di Rupo d'accord sur l'élaboration du budget 2012

© Reuters

Les deux hommes se sont rencontrés à Bruxelles pour évaluer la situation financière internationale et la situation budgétaire de notre pays alors que le formateur reprenait ses activités après trois semaines de pause.

"Si les négociateurs (pour la formation d'un nouveau gouvernement) parviennent à entamer les négociations sur le volet socio-économique dans un délai compatible avec l'urgence de présenter le budget 2012, ils décideront des mesures budgétaires 2012 et des mesures socio-économiques structurelles", ont indiqué MM. Leterme et Di Rupo dans un communiqué conjoint.

Le Premier ministre en affaires courantes sera alors associé aux travaux des négociateurs, précisent-ils. En revanche, "si la partie institutionnelle de la négociation devait prendre plus de temps, le gouvernement en affaires courantes présenterait les mesures budgétaires 2012. Le formateur sera alors tenu informé en permanence par le Premier ministre de l'avancement de ces travaux, afin de permettre leur intégration dans le volet socio-économique des négociations lorsque celui-ci sera entamé", poursuit le communiqué.

M. Leterme a, devant la presse, affirmé souhaiter savoir plus clairement entre le 5 et le 10 septembre qui sera responsable de la confection du budget 2012 de l'Etat.

Idéalement, ce sont les négociateurs qui doivent s'en charger mais si un problème se pose, le Premier ministre souhaite en être informé à temps, a souligné M. Leterme à l'issue d'un entretien avec le formateur en son cabinet du 16 rue de la Loi.

Dans leur communiqué, le Premier ministre et le formateur disent constater que la Belgique a parfaitement réussi à maîtriser ses finances publiques, obtenant ainsi en 2010 des résultats budgétaires nettement meilleurs que ceux auxquels il s'était engagé à l'égard de l'Union européenne. La Belgique enregistre aussi l'une des évolutions les plus faibles de l'endettement public parmi les pays de la zone euro, notent-ils.

L'exécution du budget 2011, qui doit permettre de respecter les objectifs du Programme de stabilité déposé en avril dernier auprès de la Commission européenne, fait l'objet d'un suivi attentif.

MM. Leterme et Di Rupo rappellent leur attachement au respect des objectifs fixés, pour 2012 et les années suivantes, dans le Programme de stabilité.

Selon eux, "2012 constituera à cet égard une étape cruciale", puisque le déficit de l'ensemble des pouvoirs publics devra être ramené à 2,8% du PIB, en vue de mettre fin à la procédure de déficit excessif à laquelle notre pays, comme de très nombreux autres Etats européens, est actuellement soumis.

MM. Leterme et Di Rupo soulignent que "d'importantes mesures d'assainissement seront absolument indispensables". Des mesures structurelles à plus long terme seront également nécessaires pour préparer la Belgique au défi financier que représente l'allongement de la vie.

Plusieurs analyses et travaux préparatoires relatifs à la confection du budget 2012 sont déjà en cours. Le Comité de monitoring remettra prochainement au gouvernement et au formateur une mise à jour des projections pluriannuelles 2011-2015 et l'état des lieux de l'exécution du budget 2011. L'Institut des Comptes nationaux présentera le budget économique 2012 à la mi-septembre.

Parallèlement à la mission de formation, le gouvernement en affaires courantes, qui a déjà fixé par circulaire les lignes directrices auxquelles sont soumises les propositions budgétaires des départements, organisera pour chacun d'entre eux des réunions bilatérales dans le courant du mois de septembre.

Ces différents travaux devront permettre la confection du budget dans les délais légaux, pour qu'il puisse être adopté par la Chambre avant la fin de l'année, assurent le Premier ministre et le formateur.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires