Les Verts devront mettre de l'eau dans leur vin

09/10/11 à 17:01 - Mise à jour à 17:01

Source: Le Vif

Le CD&V et Open Vld ne semblent toujours pas prêts à accueillir les Verts au sein du futur gouvernement fédéral. Lors du débat télévisé "De Zevende Dag" de la VRT, le chef de file des démocrates-chrétiens à la Chambre, Servais Verherstraeten, les a avertis qu'ils ne devaient pas se montrer trop gourmands et feraient mieux de mettre de l'eau dans leur vin.

Les Verts devront mettre de l'eau dans leur vin

© Image Globe/ERIC LALMAND

Avant la discussion du programme socio-économique de ce gouvernement en gestation, il faudra déterminer quels seront les partenaires appelés à le composer. Ecolo et Groen! ont participé jusqu'à présent à la négociation institutionnelle car ils étaient nécessaires pour atteindre la majorité des deux tiers qui sera exigée pour voter au parlement les textes qui en seront issus.

Mais cette majorité n'est pas nécessaire pour voter le budget et soutenir un gouvernement dans son activité habituelle. D'où les hésitations de certains et cela n'est un secret pour personne: le CD&V mais surtout les libéraux flamands d'Open Vld n'ont pas envie des Verts, dont la présence ferait, à leur yeux, pencher davantage à gauche la prochaine équipe gouvernementale.

Même si une majorité flamande au gouvernement n'est pas possible sans Groen!, M. Verherstraeten n'en veut pas à n'importe quel prix. Ainsi, il juge la demande exprimée ce week-end par le député fédéral Ecolo Olivier Deleuze de deux postes de vice-premiers ministres pour Ecolo et Groen! par trop gourmande, à l'heure où des sacrifices seront demandés à la population.

Quant au chef de groupe Open Vld Patrick Dewael, il a confirmé son scepticisme quant aux chances de voir un consensus sur les matières socio-économiques se dégager, avec huit partis assis à la table de négociations, alors même que les Verts ont une vision fort différente de celle des libéraux.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires