Les jeunes adultes n'attendent plus rien de la politique

10/12/14 à 11:10 - Mise à jour à 11:10

Source: Belga

Un sondage, réalisé auprès des 25-35 ans, révèle que les jeunes adultes n'attendent plus rien de la politique et préfèrent compter sur eux-mêmes.

Les jeunes adultes n'attendent plus rien de la politique

© iStock

Selon une enquête de la Fondation P&V reprise par La Libre Belgique, les 25-35 ans n'attendent plus rien de la politique lorsqu'il s'agit de leur propre existence. Seuls 16 % d'entre eux comptent sur le monde politique pour résoudre leurs problèmes personnels, alors que 96 % des sondés préfèrent s'appuyer sur eux-mêmes ou sur leur partenaire (88 %) ou leur famille (74 %).

L'Union européenne garde une certaine aura

Si les jeunes ne comptent plus sur la politique, ils sont encore 53 % à accorder de l'importance à l'Union européenne. Ce sont les musulmans et les électeurs de Groen qui comptent le plus dessus. Les jeunes se rendraient donc compte de l'influence qu'elle a sur leur vie.

Un avenir personnel positif, mais une société au futur pessimiste

L'étude met également en exergue la différence énorme qui existe entre la perception de l'avenir considéré de manière personnelle ou sociétale. Le futur de la société est ainsi vu avec beaucoup de pessimisme alors que le phénomène est inverse pour le futur personnel.

Plus de la moitié des jeunes adultes (54 %) sont ainsi persuadés qu'ils devront travailler plus durement que leurs prédécesseurs, tandis que 42 % estiment que des économies sont indispensables et 30 % que le risque de ne plus pouvoir partir en vacances est important.

La religion ne fait pas mieux que la politique

L'étude confirme que la religion est en perte de vitesse chez les jeunes. De manière générale, 19 % des jeunes comptent encore peu ou beaucoup sur la religion. Seuls 4 % des jeunes chrétiens comptent encore "beaucoup" sur l'Église et 16 % comptent sur Dieu pour améliorer leur futur.

À noter toutefois que les choses sont bien différentes chez les jeunes musulmans, 84 % d'entre eux comptent en effet sur Allah pour améliorer leur avenir.

La science comme dernier refuge

Les dernières choses en lesquelles les jeunes croient encore, à part eux-mêmes, sont la science et la technologie (76 %). Ils sont même 47 % à beaucoup compter dessus pour réaliser leurs idéaux personnels.

Nos partenaires