Les employés qui se rendent au travail à vélo plus assidus que les autres

03/06/15 à 12:11 - Mise à jour à 12:11

À la demande du service public de Wallonie et du Ministère de la Région Bruxelles-Capitale, l'ASBL Pro Velo et Transport & Mobility Leuven ont réalisé deux études sur l'impact économique du vélo en Belgique. Il s'avère que les employés qui se rendent au boulot à vélo travaillent plus d'un jour de plus que leurs collègues qui font le trajet par un autre mode de transport.

Les employés qui se rendent au travail à vélo plus assidus que les autres

© iStock

À Bruxelles, les personnes qui se rendent au travail à bicyclette sont plus assidues que les autres. "Le vélo représente un avantage pour les employeurs dans la mesure où les employés qui se rendent au travail à vélo sont en moyenne moins souvent absents que leurs collègues non cyclistes (plus d'un jour par an en moins). Les employeurs bruxellois auraient ainsi épargné en 2012 plus de 20 millions d'euros" peut-on lire dans l'étude. Même constat en Wallonie où les gains pour les employeurs pour l'année 2012 s'élèvent à 12,5 millions d'euros.

Dans la capitale, l'usage de la bicyclette aurait rapporté 47 030 000 euros en 2012. Le nombre d'emplois liés au secteur s'élèverait quant à lui à 230 et 36,8 décès auraient été évités grâce au vélo. En Wallonie, les chercheurs estiment le poids du secteur à 155 millions d'euros pour l'année 2012 alors que seul 1% des déplacements totaux se faisait à vélo. Sur le plan de la santé, la pratique du vélo aurait également permis d'empêcher près de 40 décès.

Les gouvernements bruxellois et wallon espèrent encourager les habitants à utiliser davantage ce mode de transport afin de multiplier l'impact économique et les bénéfices pour la santé et l'environnement d'ici 2030.

À l'étranger, on assiste au même impact positif du vélo sur l'économie, la santé publique et l'environnement. Selon une étude réalisée aux Pays-Bas en 2010, et relayée par le site français Terraeco.net, les Néerlandais qui se rendent à bicyclette au travail travaillent également 1,3 jour de plus que leurs collègues. Aux États-Unis, la League of American Bicyclists a calculé que le vélo avait permis de créer 1,1 million d'emplois et rapporté 117 milliards d'euros.

Au Royaume-Uni, la London School of Economics, la société Sky et l'association british Cycling ont conclu qu'en 2010 le commerce et les emplois liés au vélo avaient généré 3,9 milliards d'euros. Dans l'Hexagone, le cabinet Atout France cite le chiffre d'affaires 4,5 milliards d'euros. Il fait également état des bénéfices du vélo sur la santé publique et l'environnement.

En savoir plus sur:

Nos partenaires