Les coûts cachés (et exorbitants) du vote électronique

10/01/16 à 11:37 - Mise à jour à 11:37

La Cour des comptes s'est intéressée, pour la première fois, au coût du vote électronique. Constat : c'est deux à trois fois plus cher que le vote papier. La Cour s'étonne aussi du dédommagement réduit perçu par l'Etat pour le bug de 2014.

Curieusement, depuis le lancement du vote électronique en 1991, la Cour des comptes ne s'était jamais penchée sur le coût que cela représente. Une lacune comblée dans son dernier et 172e cahier, avec désormais des chiffres précis mais aussi des lacunes : en effet, le SPF Intérieur n'a pas été en mesure de fournir, à la Cour, les documents relatifs aux premiers achats de matériel entre 1992 et 1998, et ce malgré les commandes encore intervenues sur ces marchés en 2013 et 2014. Malgré ces archives incomplètes, la Cour a établi le coût des différents systèmes fonctionnant lors du dernier scrutin électoral, en 2014.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires