Les comptes d'Ecolo accusés d'être "maquillés": diffamation selon les Verts

26/10/15 à 20:56 - Mise à jour à 20:58

Source: Belga

Ecolo a dénoncé lundi les accusations portées par le rapporteur de la Commission parlementaire de contrôle de la comptabilité des partis politiques, David Clarinval (MR). Il s'est adressé au président du MR, Olivier Chastel, pour qu'il rappelle à l'ordre le député.

Les comptes d'Ecolo accusés d'être "maquillés": diffamation selon les Verts

David Clarinval © Belga Image

Le rapport de la Commission épingle un problème dans les comptes d'Ecolo pour l'exercice 2014, marqué par la défaite électorale du parti et une douloureuse restructuration. Selon le réviseur d'entreprises, en recourant à la technique des fonds affectés plutôt que de la provision, les Verts présentent une perte moins importante de l'ordre de 2 millions d'euros.

Le réviseur a approuvé les comptes mais en émettant une réserve. M. Clarinval a déploré un "maquillage" des comptes et pointé du doigt Ecolo, prompt à réclamer la transparence aux autres mais peu soucieux, à ses yeux, de se l'appliquer à lui-même.

Pourtant, selon Ecolo, il n'y a rien d'illégal à recourir à cette technique comptable. Les montants cités n'ont pas disparu mais se retrouveront dans le prochain exercice. D'un point de vue politique, les Verts se sont indignés des propos de M. Clarinval. "Ce genre d'attaque ne grandit pas M. Clarinval. Nous sommes scandalisés par la médiocrité de ses propos qui sont mensongers. M. Clarinval sait parfaitement de quoi il retourne mais il préfère attaquer Ecolo, sans doute parce que nous avons toujours mis un point d'honneur à réclamer la transparence des partis. Ce n'est pas digne du travail d'un parlementaire démocrate", a accusé le co-président du parti Patrick Dupriez.

En cas de non-respect de la législation, un parti risque une suspension de sa dotation d'un à quatre mois. Les Verts s'expliqueront dans 15 jours. "Il n'y a aucune falsification, aucune occultation. C'est de l'ordre de la diffamation", a ajouté M. Dupriez.

En savoir plus sur:

Nos partenaires